Confidentielles forum, pour les femmes qui aiment les femmes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais que lis-tu, dis donc?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Agrimony

avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 41
Localisation : IDF
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 11 Juin - 4:57

je lis alexandre Jollien - l'éloge de la faiblesse (sur ma liseuse recémment offerte yessss Cool ) et j'adore (le bouquin et la liseuse)

oui ok, j'me la pète un peu Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 19 Juil - 13:54

World War Z (l'intégrale)



Un étrange virus frappe l'humanité, la transformant petit a petit en hordes de milliards de zombies.
Tous les pays sont touchés, l'armée est impuissante et la population mondiale se réduit tragiquement.
Pourtant, quelques uns résisteront. Et l'humanité gagnera sa plus grande guerre contre un ennemi qui n'était pas sensé exister.

Un homme recueille les récits de ces survivants. C'est la première partie de l'intégrale.

N'étant pas très friande des histoires de zombies, j'ai un peu hésité avant de lire ce bouquin. C'est le côté humain des témoignages qui m'a finalement décidé.
Certes les zombies sont présent dans le bouquin, mais c'est surtout la soif de vivre des survivants qui prédomine.
Pour moi, les zombies sont une personnification des fléaux qui frappent parfois l'humanité (cataclysmes naturels, maladies ...) et qui sont profondément ancrés dans nos peurs les plus profondes.

Si je n'aime pas particulièrement les zombies, je suis en revanche une grande fan des récits et films apocalyptiques.
Et la j'ai été servi.

Pour faire bref, je dirais que j'ai bien aimé même si j'ai zappé quelques témoignages un peu trop militaires a mon goût.
J'ai trouvé dommage qu'il n'y ai aucune explication sur l'origine du virus, ni même sur l'anti-virus trouvé après des décennies de lutte.

La deuxième partie de l'intégrale est un guide de survie face a une invasion zombie...
N'en voyant pas l'intérêt immédiat, je ne l'ai pas lu.....il sera toujours temps de me rattraper en cas d'épidémie...

Brad Pitt a mis en scène ce livre dans son film "World War Z". Je pense que je vais aller le voir, même si je me doute que certaines scènes, un peu hardcores, du bouquin ont été fidèlement adaptées.

Citation :
World War Z La guerre des zombies a eu lieu, manquant d’éradiquer l’humanité. Le narrateur, en mission pour l’ONU, a parcouru le monde pour rencontrer, dans des cités en ruine et dans les territoires les plus inhospitaliers de la planète, les survivants de ces années apocalyptiques.

Closure, Limited et autres histoires de zombies Quatre nouvelles inédites en France, précédées d’une introduction de Max Brooks : « Closure, Limited, une histoire de World War Z », « Steve et Fred », « Le Carnaval de l’extinction », « La Grande Muraille : une histoire de la guerre des zombies ».

Le Guide de survie en territoire zombie Ne prenez pas à la légère votre bien le plus précieux : votre vie. Proposant des exemples précis et des astuces reconnues par des experts de renommée internationale, ce guide contient toutes les clés pour survivre aux hordes de morts-vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 26 Juil - 15:18

L'armée furieuse - Fred Vargas



Dans un petit village de Normandie, une jeune femme a vu passer l'Armée Furieuse. Une vision d'hommes et de chevaux d'un autre temps. Accompagnaient cette armée, les 4 personnes qui mourront bientôt, car c'est ainsi que se déroule cette légende depuis des siècles.
Les habitants du village y croient dur comme fer.
Le commissaire Adamsberg un peu moins.
Lui et sa curieuse équipe vont alors se lancer dans cette enquête singulière : qui tue les gens de ce petit village aux habitants pas si paisibles?

Peu portée sur les intrigues policières, j'ai lu ce bouquin car je n'avais rien d'autre sous la main. Et je n'ai pas été déçue du tout.
Les personnages sont attachants, l'enquête bien menée, on se laisse porter par les curieuses méthodes du commissaire.
On m'avait dit que Fred Vargas valait le détour. Elle fera désormais partie des auteurs que je surveille de très près Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heloise

avatar

Nombre de messages : 3075
Age : 46
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Sam 27 Juil - 0:11

Salut !

Ah, Fred Vargas... drunken J'ai créé un fil sur Marc Dugain et elle. Wink

Ariane-zibous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 44
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 28 Juil - 16:19

très bon l'armée furieuse, j'ai adoré :redface: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 28 Juil - 17:43

Pars vite et reviens tard - Fred Vargas



Citation :
Ce sont des signes étranges, tracés à la peinture noire sur des portes d'appartements, dans des immeubles situés d'un bout à l'autre de Paris. Une sorte de grand 4 inversé, muni de deux barres sur la branche basse. En dessous, trois lettres : CTL. A première vue, on pourrait croire à l'oeuvre d'un tagueur. Le commissaire Adamsberg, lui, y décèle une menace sourde, un relent maléfique. De son côté, Joss Le Guern, le Crieur de la place Edgar-Quinet, se demande qui glisse dans sa boîte à messages d'incompréhensibles annonces accompagnées d'un paiement bien au-dessus du tarif. Un plaisantin ou un cinglé ? Certains textes sont en latin, d'autres semblent copiés dans des ouvrages vieux de plusieurs siècles. Mais tous prédisent le retour d'un fléau venu du fond des âges...

En bonne liseuse compulsive, je me suis jetée sur "pars vite et reviens tard" dés "l'armée furieuse" achevée.
Que dire si ce n'est que je l'ai littéralement dévoré ? Rien. Si ce n'est peut être que j'attaque "debout les morts" (du même auteur) demain.
Une question demeure pourtant : comment j'ai pu passer a côté de cet auteur depuis tout ce temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Sam 28 Sep - 8:49

Une histoire du monde en 10 chapitres et demi - Julian Barnes



Citation :
Vous avez probablement compris que «l’Arche de Noé» représentait en fait plusieurs navires ? C’était le nom qu’on avait donné à la flottille - on ne pouvait quand même pas espérer entasser toute la faune dans un espace de quelque trois cents coudées de long. Il a plu pendant quarante jours et quarante nuits ? Ce n’aurait été guère plus que ce qui tombe au cours d’un été anglais normal. Non, il a plu pendant environ un an et demi, d’après mes calculs. Et les eaux recouvrirent la terre pendant cent cinquante jours ? Disons plutôt autour de quatre ans. Et ainsi de suite… Au début, c’est l’ironie qui domine, un humour décapant qui va sous-tendre une étonnante version des aventures de l’Arche de Noé, racontées par un des passagers clandestins, car oui, il y en avait… Nous aurons droit ensuite à un récit de très particulières guerres de religion. À un autre, non moins original, du drame du radeau de la Méduse… Et d’autres encore, historiques ou non, un peu plus des dix annoncés dans le titre, en fait. Mais ce qui d’abord nous a fait rire se teinte d’angoisse, car voici des images des camps de la mort, des conflits nucléaires, des fanatismes divers et variés. En un mot, de la folie des hommes. Reste-t-il alors une forme d’espoir ? C’est ce que nous dira le «demi-chapitre», petit bijou de tendresse et de violence mêlées.
La quatrième de couverture m'a séduite par ce qu'elle promettait....promesses tenues pour moitié selon moi.
Si certains chapitres se lisent d'une traite, d'autres sont plutôt décevants.
Malgré tout, La version de l'arche de Noé (et en effet pourquoi pas?), l'histoire du radeau de la Méduse, ou encore celle des juifs a bord du bateau Saint Louis, valent, selon moi, le détour.

L'idée de départ était vraiment bonne, et même si on peine a suivre le fil conducteur déroulé par l'auteur, c'est un bouquin plutôt sympa.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mer 2 Oct - 21:40

Au revoir la haut (Pierre Lemaitre)



Citation :
Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence... Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts. Bien au delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, ce roman est l'histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l'Etat, à la famille, à la morale patriotique, responsables de leur enfer. Dans la France traumatisée de l'après guerre qui compte son million et demi de morts, ces deux survivants du brasier se lancent dans une escroquerie d'envergure nationale d'un cynisme absolu. De Robe de marié à Sacrifices, cinq romans noirs, couronnés par de nombreux prix, ont valu à Pierre Lemaitre un succès critique et public exceptionnel.
Un polar d'après guerre qui dresse un portrait assez cynique de cette France qui glorifie ces morts et délaisse ses soldats survivants.

Les premières pages du bouquins sont très fortes, voir violentes tant l'horreur de la guerre éclate a la gueule du lecteur. Pas de descriptions de scènes morbides, non, mais une farouche volonté de survivre a cet enfer....puis la détresse de deux soldats a qui la guerre aura tout pris.

Tragique, drôle, cruel, touchant, cynique, immoral, c'est un roman singulier qui sort de l'ombre une réalité d'après guerre qu'on apprend pas a l'école.
Les personnages sont attachants, l'intrigue bien menée, les scandales et les arnaques basés sur des faits réels (pour partie) et ça donnent froid dans le dos...

Bref, je l'ai dévoré et le recommande chaudement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet:    Lun 21 Oct - 21:32

ALORS VOILÀ Baptiste Beaulieu



Citation :
Un jeune couple arrive aux urgences. Elle a des douleurs au bas-ventre. L’interne s’interroge sur la possibilité d’une grossesse. Elle ne prend pas sa pilule de manière très sérieuse. « Du coup, quand elle l’oublie, c’est moi qui la prends », dit son compagnon.
Baptiste Beaulieu est un jeune interne en médecine de vingt-sept ans, en stage dans le sud-ouest de la France. En novembre 2012, il crée le blog « Alors voilà ». Son but : réconcilier les soignants et les soignés en racontant, avec humour et sensibilité, l’incroyable réalité de l’hôpital. Le succès est immédiat et le blog compte, à ce jour, 2 millions de lecteurs. Ce blog est devenu un livre, riche en anecdotes inédites.
Voilà le récit au quotidien d’un interne en médecine. Il fait des allers-retours entre son poste aux urgences et les soins palliatifs. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal (dans la Chambre 7), ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre. Se nourrissant de situations vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Il peint les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s’enchaînent... Par ses histoires drolatiques, poignantes et tragiques, il restitue tout le petit théâtre de la Comédie humaine. Né en 1985, Baptiste Beaulieu est interne à l’hôpital. Il a reçu en janvier 2013 le prix Alexandre-Varney pour son blog « Alors voilà », pour une réconciliation soignants/soignés, aussitôt remarqué par la presse et plébiscité par les lecteurs. Alors voilà : les 1001 vies des Urgence est son premier livre.
J'ai découvert cet auteur par le biais de son blog que je suis depuis quelques mois.
Des anecdotes vécus par des internes, des patients, des docteurs, parfois drôles, toujours touchantes,  voir tragiques parce que c'est la vie.
On passe du rire aux larmes et on en redemande.
Une petite pépite d'humanité qui fait du bien et qui réconcilie (ou qui essaie) les soignants et les soignés.
Ce n'est pas Grey's anatomy ni même Urgences. Non c'est juste un hôpital français où des vies se croisent au détour d'un couloir, d'un box des urgences, d'une chambre au 7 eme étage ...
Je le recommande chaudement ne serait ce que pour l'auteur qui a l'air d'être un chouette type....devenu Medecin il y a quelques semaines Smile


Dernière édition par Alyane le Mar 22 Oct - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichou

avatar

Nombre de messages : 1957
Age : 38
Localisation : IDF
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 22 Oct - 9:09

Moi qui suis pas fana des hôpitaux et tout ça, le résumé me donne presque envie voire même plus que presque study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 22 Oct - 16:53

C'est justement l'idée première de son blog et de son livre : réconcilier les gens pas "fans" des hôpitaux avec le milieu médical, composé lui aussi d'êtres humains imparfaits, extras, parfois cons et souvent dévoués.
Et puis en toute honnêteté, rares sont les gens qui entrent dans un hopital le cœur léger, même en tant que visiteur. La plupart du temps, on a juste envie d'être ailleurs...quand on ne crève tout simplement pas de trouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 22 Oct - 17:03

Le lien du blog en question : http://www.alorsvoila.com/
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichou

avatar

Nombre de messages : 1957
Age : 38
Localisation : IDF
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 22 Oct - 18:43

merci bien Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrimony

avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 41
Localisation : IDF
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Jeu 21 Nov - 6:29

Pour info, je suis tombée sur la BD de "la lesbienne invisible"... et comme j'ai toujours un mal fou à résister à la pulsion acheteuse quand je me trouve à la fnac, virgin, cultura, les mots à la bouche, dans les librairies en tous genres, ben j'ai succombé.... j'me suis bien marrée, et j'ai pas été déçue même en ayant vu le spectacle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 22 Nov - 6:10

Antigone -Jean Anouilh

Citation :
Antigone est la fille d'Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l'exil d'Œdipe, les deux frères d'Antigone, Étéocle et Polynice se sont entretués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste est – à ce titre – le nouveau roi et a décidé de n'offrir de sépulture qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n'ose braver l'interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards.
Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, ne veut pas l'accompagner car elle a peur de Créon et de la mort.
Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigone. Après un long débat avec son oncle sur le but de l'existence, celle-ci est condamnée à être enterrée vivante. Mais au moment où le tombeau va être scellé, Créon apprend que son fils, Hémon, fiancé d'Antigone, s'est laissé enfermer auprès de celle qu'il aime. Lorsque l'on rouvre le tombeau, Antigone s'est pendue avec sa ceinture et Hémon, crachant au visage de son père, s'ouvre le ventre avec son épée. Désespérée par la disparition du fils qu'elle adorait, Eurydice, la femme de Créon, se tranche la gorge.
Grand classique que j'ai découvert au théâtre avec Robert Hossein dans le rôle de Creon et Barbara Schulz dans celui d'Antigone. Autant dire que dans un petit théâtre, la présence des acteurs sur scènes étaient écrasantes. A peine si on osait respirer devant la tragédie qui se jouait sous nos yeux.

Antigone ne se soumettra pas face a Creon, intransigeant et buté.
C'est donc un dialogue de sourd, chacun restant sur ses positions. Le plus troublant, étant que (dans la pièce tout du moins), on sent bien que ces deux là s'apprécient mais que chacun se doit de tenir son rôle jusqu'au bout.

Ce qui m'a vraiment marqué, au delà de la performance des acteurs, ce sont les répliques percutantes qui résonnent et restent en mémoire.

Petits extraits:

Citation :
Vous me dégoutez tous avec votre bonheur ! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte. On dirait des chiens qui lèchent tout ce qu'ils trouvent. Et cette petite chance pour tous les jours, si on n'est pas trop exigeant. Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier ou alors je refuse ! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite ou mourir !
Citation :
« Comprendre… Vous n'avez que ce mot-là dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite. Il fallait comprendre qu'on ne peut pas toucher à l'eau, à la belle et fuyante eau froide parce que cela mouille les dalles, à la terre parce que cela tache les robes. Il fallait comprendre qu'on ne doit pas manger tout à la fois, donner tout ce qu'on a dans ses poches au mendiant qu'on rencontre, courir, courir dans le vent jusqu'à ce qu'on tombe par terre et boire quand on a chaud et se baigner quand il est trop tôt ou trop tard, mais pas juste quand on en a envie ! Comprendre. Toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je serai vieille. (Elle achève doucement.) Si je deviens vieille. Pas maintenant. »
Citation :
c'est plein de disputes un bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 44
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 22 Nov - 7:23

tiens ça me dit quelque chose ... :redface: 

: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D4N

avatar

Nombre de messages : 704
Age : 33
Localisation : England
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Sam 21 Déc - 1:18

Mes trois derniers livres de chevet:

L'amant de Patagonie, Isabelle Autissier
L'histoire d'une orpheline qui est envoyée à Ushuaia avec les premiers colons. Un mix entre Roméo et Juliette et Pocahontas, vous vous doutez de la fin... Très bien écrit, je l'ai lu très vite: on est pris par l'intrigue et c'est pas à l'eau de rose malgré le thème.

L'équation africaine, Yasmina Khadra
Un allemand otage en Somalie. Poignant, encore une fois ça se lit quasiment d'une traite et c'est écrit intelligemment. Très noir par moment mais de l'espoir au fond, à lire quand on est déprimé au cœur de l'hivers. J'ai beaucoup aimé.

L'invitée, Simone de Beauvoir
Je le lis pour ma culture, comme j'avais lu La force de l'âge il y a qq temps (que j'ai largement préféré), mais c'est dur, je l'ai pas encore terminé. Les phrases sont longues, il ne se passe pas grand chose. Une histoire de ménage à trois qui ne dit pas son nom - avec chaste analyse des sentiments à la clef. A lire quand on a envie de se prendre la tête!

Vala vala! Un petit livre pour Noël? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrimony

avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 41
Localisation : IDF
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Sam 21 Déc - 9:00

D4N a écrit:



L'équation africaine, Yasmina Khadra
Un allemand otage en Somalie. Poignant, encore une fois ça se lit quasiment d'une traite et c'est écrit intelligemment. Très noir par moment mais de l'espoir au fond, à lire quand on est déprimé au cœur de l'hivers. J'ai beaucoup aimé.



je n'y verrai aucun jeu de mots douteux  :redface: 

merci en tout cas pour ces idées Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Jeu 26 Déc - 6:22

SILO HUGH HOWEY



Citation :
Dans un futur indéterminé, des survivants vivent depuis plusieurs générations dans un immense silo creusé dans la terre, à l'abri d'une atmosphère devenue toxique. Seul un immense écran relayant les images filmées par des caméras les relie au monde extérieur. Lorsque cette société bannit l'un des siens, il est envoyé dehors, vers une mort certaine, et pourtant, tous sans exception vont, avant de mourir, nettoyer les capteurs des caméras. Pourquoi ?

Un roman qui se dévore de bout en bout en retenant son souffle.
L'histoire est vraiment bien trouvée et originale (et ça faisait un petit moment que ce n'était pas arrivé en SF), l'intrigue bien menée, les personnages attachants; Bref un bouquin qui n'a rien a envier aux grands classiques du genre.
Je le recommande grandement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 13 Jan - 21:38

Les perroquets de la place d'Arezzo (E.E.Schmitt)



Citation :

Autour de la place d'Arezzo, où les grands platanes ont été envahis par les perruches et les perroquets, vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S'y croisent, dans un voisinage élégant et contrasté, le fonctionnaire et l'étudiant, le bourgeois et l'artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, mais aussi la fleuriste et l'irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, comme partout dans le monde. Tous gouvernés par leurs passions, leurs désirs, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu'au jour où leur parvient une lettre, anonyme, identique, mystérieuse, qu'une colombe, et non point un corbeau, leur aurait adressée. Comme une bombe à retardement. "Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé: tu sais qui." Et chacun de s'enflammer, de rêver, d'y voir une promesse, un bonheur attendu, une blague, une menace. On peut imaginer, pour le meilleur et pour le pire, le fatal enchaînement d'espoirs, de déceptions, d'embrouilles et de drames qui s’annoncent…

Cet auteur faisant partie de ceux que je dévore sans même prendre la peine de lire la quatrième de couverture, je crains de ne pas être objective Smile

Des habitants d'une même place reçoivent tous la même déclaration d'amour sous la forme d'une lettre anonyme.
On découvre alors la vie de ces habitants, soudainement bouleversée (ou non) par cette déclaration.
Des couples officiels, des ados, des hétéros, des couples adultères, des soixantenaires, des homos, des intellectuels, des riches, du sexe, des pauvres, une vielle fille, un asexué, des personnes qui sont heureux en silence, d'autres qui crient leurs mal être et des perroquets. Plein.
Tout ce petit monde cohabite place d'Arezzo et chacun mène sa propre histoire, indifférent a celle de son voisin.

C'est touchant, drôle, bien trouvé et bien écrit. A tel point, que subjuguée par les vies sentimentales de chacun, j'ai fini par oublier une question pourtant essentielle : qui est la colombe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrimony

avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 41
Localisation : IDF
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 14 Jan - 6:25

La maison des bonnes personnes– Gabriel Rolón -

"Pablo Rouviot est psychanalyste à Buenos Aires. Célèbre, controversé, il ne laisse personne indifférent. Il reçoit un soir en consultation tardive la belle et jeune Paula Vanussi qui lui fait une demande hors norme : qu’il soit l’expert qui atteste de l’irresponsabilité pénale de son frère Javier Vanussi qui a avoué le meurtre de leur père et est présentement maintenu en coma artificiel dans une clinique."

Cette intrigue me tient, et me renoue avec la lecture que j'avais délaissée ces derniers mois... je dois dire que ça fait du bien de lire avec plaisir à nouveau !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D4N

avatar

Nombre de messages : 704
Age : 33
Localisation : England
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 27 Jan - 20:08

D4N a écrit:
L'invitée, Simone de Beauvoir
Je le lis pour ma culture, comme j'avais lu La force de l'âge il y a qq temps (que j'ai largement préféré), mais c'est dur, je l'ai pas encore terminé. Les phrases sont longues, il ne se passe pas grand chose. Une histoire de ménage à trois qui ne dit pas son nom - avec chaste analyse des sentiments à la clef. A lire quand on a envie de se prendre la tête!
Alors petite update: les 400 premières pages sont chiantes, mais les 100 dernières valent le coup! Avis aux amatrices  Wink 

Sinon ça à l'air pas mal cette histoire de perroquets Alyane, je vais regarder ça de plus près Smile

Agrimony a écrit:
je n'y verrai aucun jeu de mots douteux  :redface:
Oups, j'avais pas capté du tout! Y'a moyen que ce soit mon inconscient, le livre n'y fait pas tellement référence (à la traite des noirs) mais je suis allée voir une expo sur les docks de Londres en décembre dernier avec tout un étage dédié au commerce triangulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrimony

avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 41
Localisation : IDF
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mar 28 Jan - 5:56

intéressante ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D4N

avatar

Nombre de messages : 704
Age : 33
Localisation : England
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mer 29 Jan - 23:29

L'expo? Oui, enfin choquante plutôt.. on a beau le savoir, quand on est face aux chiffres, aux conditions de vie, à la folie des européens à l'époque, ça met sacrément mal à l'aise... Enfin c'est bien de se rappeler jusqu'où les hommes peuvent aller quand ils placent le profit devant l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10583
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Jeu 30 Jan - 0:12

Alyane a écrit:
Les perroquets de la place d'Arezzo (E.E.Schmitt)



Citation :

Autour de la place d'Arezzo, où les grands platanes ont été envahis par les perruches et les perroquets, vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S'y croisent, dans un voisinage élégant et contrasté, le fonctionnaire et l'étudiant, le bourgeois et l'artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, mais aussi la fleuriste et l'irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, comme partout dans le monde. Tous gouvernés par leurs passions, leurs désirs, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu'au jour où leur parvient une lettre, anonyme, identique, mystérieuse, qu'une colombe, et non point un corbeau, leur aurait adressée. Comme une bombe à retardement. "Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé: tu sais qui." Et chacun de s'enflammer, de rêver, d'y voir une promesse, un bonheur attendu, une blague, une menace. On peut imaginer, pour le meilleur et pour le pire, le fatal enchaînement d'espoirs, de déceptions, d'embrouilles et de drames qui s’annoncent…

Cet auteur faisant partie de ceux que je dévore sans même prendre la peine de lire la quatrième de couverture, je crains de ne pas être objective Smile

Des habitants d'une même place reçoivent tous la même déclaration d'amour sous la forme d'une lettre anonyme.
On découvre alors la vie de ces habitants, soudainement bouleversée (ou non) par cette déclaration.
Des couples officiels, des ados, des hétéros, des couples adultères, des soixantenaires, des homos, des intellectuels, des riches, du sexe, des pauvres, une vielle fille, un asexué, des personnes qui sont heureux en silence, d'autres qui crient leurs mal être et des perroquets. Plein.
Tout ce petit monde cohabite place d'Arezzo et chacun mène sa propre histoire, indifférent a celle de son voisin.

C'est touchant, drôle, bien trouvé et bien écrit. A tel point, que subjuguée par les vies sentimentales de chacun, j'ai fini par oublier une question pourtant essentielle : qui est la colombe?
ça me fait penser à un film, avec Ellen Degeneress : Destinataire Inconnu de 1999

Destinataire Incnnu a écrit:

Une lettre dont le destinataire est inconnu va bouleverser les habitants de la paisible petite ville de Loblolly by the Sea. Cette lettre d'amour anonyme va susciter des vocations inattendues, lever des interdits, reveiller des passions endormies et changer bien des vies. Helen McFarquhar decouvre la premiere cette ardente declaration qu'elle prend d'emblee pour elle. Libraire a la vie rangee, trop rangee, la lecture de cette lettre la jette dans un trouble profond. Helen par a la recherche de la cle de cette enigme.
la collombe en moins lol je connais pas bien cet auteur en fait (de nom), mais je note.

_________________
Bueno dans mon corps, bueno dans mes barquettes !
SI T'AS L'ÂME D'UN SÉDUCTEUR ET LE GOÛT DU FRUIT DÉFENDU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais que lis-tu, dis donc?
Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» des pâtes, des pâtes, oui mais...
» acheter palette 28 et 10 sur ebay,mais quel vendeur?
» Les dents poussent, oui mais comment?
» L'HUILE DE MAIS WESSON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confidentielles :: Culture et loisirs :: La bibliothèque de Conf-
Sauter vers: