Confidentielles forum, pour les femmes qui aiment les femmes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais que lis-tu, dis donc?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10659
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 15 Jan - 21:52

La Mort du Démon de Anne Holt

J'étais venue à la conclusion que les polars n'étaient pa trop pour moi mais j'avoue que finalement contre toute attente, celui la me tient bien en haleine dès le départ. Donc plutôt bien partie.

_________________
Bueno dans mon corps, bueno dans mes barquettes !
SI T'AS L'ÂME D'UN SÉDUCTEUR ET LE GOÛT DU FRUIT DÉFENDU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Sam 11 Fév - 9:59

Rien ne s'oppose à la nuit



J'ai acheté ce livre pour des raisons assez banales: J'aime le titre et je trouve la femme sur la photo très belle.

En lisant la quatrième de couverture, j'ai été moyennement emballée et pourtant...

Je l'ai lu d'une seule traite, emportée par la vie de Lucile racontée par sa fille (l'auteur Delphine de Vigan).
Une mère racontée par sa fille. Une fille qui cherche à comprendre sa mère, son histoire, ses douleurs, ses choix....
C'est touchant, beau, émouvant, parfois boulversant, tout en pudeur, on y trouve un écho selon les cas et l'histoire de chacun....bref, j'ai beaucoup aimé et je le recommande.

quatrième de couverture
Citation :
"La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10659
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 24 Fév - 7:53


le trompettiste est une femme

Pour l'instant j'aime beaucoup ! Le style d'écriture, la façon de présenter le roman vu des différents personnage, elle, le fils, etc. Et on baigne dans l'univers du Jazz (en irlande, j'avoue c'est dûr pour mon manque d'imagination mais bon lol)

Nan vraiment je recommande, on se laisse bien prendre.

Ariane, tu devrais aimer Wink Wink

Citation :
Née à Edimbourg au début des sixties, Jackie Kay, repérée par la critique anglo-saxonne pour trois recueils de poèmes, ne semble toutefois se réclamer d'aucune filiation ou proximité clairement identifiable : si son rythme et sa langue tendent à la rapprocher des jeunes voyous qui font la vitalité du roman écossais d'aujourd'hui, l'originalité de son histoire et le monde auquel elle tente grâce à elle de se raccrocher l'en éloignent aussitôt. Le monde en question est celui, tout en brumes alcoolisées et demi-teintes bleutées, de la mythologie jazz ; l'histoire, elle, est celle de Joss Moody, célébrissime trompettiste noir qui souffle sa dernière note sur son lit un jour de juillet 97.

source: http://www.chronicart.com/livres/chronique.php?id=6971

C’est l'histoire d'un trompettiste de jazz reconnu, Joss Moody, et la révélation de son véritable sexe de femme après sa mort, ce qui provoque une perturbation dans le public et dans sa famille

Le Trompettiste était une femme est écrit avec une narration complexe incorporant des de nombreux points de vue. Le récit varie selon la section. La plupart de l'histoire est racontée a la première personne de la part de la femme de Joss, Millie, son fils Colman, et la journaliste Sophie Stones. La narration prend souvent la forme de la pensée intérieure de ces trois personnages, et aussi de ceux qu’ils rencontrent pour aller chercher des souvenirs de Moody. Certains chapitres,ce sont les reponses de Colman a Sophie lors de leur interview. Mais il y a aussi des chapitres d'une personne narrateur omniscient tiers contribuant beaucoup à l'histoire.

Kay a déclaré dans une interview que son roman a été inspiré par la vie de Billy Tipton , un musicien de jazz américain des années 1950. qui a vécu avec le secret d'être une femme pendant dans la poursuite de sa carrière musicale et roman aborde des thèmes de l'identité, le chagrin, l'amour, la relation, et secret. Par les expressions – reminiscences de sa famille, de ses amis, et d'autres personnes - le roman ne s’occupe pas de l’opposition femme - homme, mais de la véritable identité et la signification de la vie par rapport à nos actions et nos contributions au monde.

Jacquie Kay raconte cette histoire dans les miniatures non seulement pour séduire le lecteur, mais aussi inculquer la compassion dans la présence d’un amour inconditionnel. Le style J.K est une prose poetique. Bien que le roman commence après la mort du personnage principal, sans transition explicite, l’auteure entraîne le lecteur dans un récit détaillé. Le lecteur est emporté dans un flux de caractères, de pensées d’émotions .

Joss Moody est un trompettiste extraordinaire, devenu célèbre dans le monde du jazz. Métaphoriquement, on pourrait faire valoir la trompette qui incarne le plus, la notoriété de Moody. Cette trompette c’est son identite. Et peu importe si Joss Moody est un homme ou une femme., c’est un musicien de genie et aussi un mari et un père. Il est un joueur de trompette. Le titre du roman presente son idente le plus simplement possible.

Ce roman puissant commence juste après que le personnage principal, Joss Moody, ce fameux trompettiste, décède. Il est immédiatement évident que de grandes revelations entourant sa mort attirent les paparazzi et la veuve, Millie, se refugie dans leur maison de vacances. Peu de temps après, le lecteur apprend a travers plein de « bombes » dans la presse que Joss était vraiment né de sexe féminin. Personne ne connaissait cette vérité choquante, sauf sa femme. Pas même Colman, le fils adoptif de Moody. Les Moody ont vécu leur vie comme un couple normal marié avec une maison normale et une famille normale. Mais quand Joss meurton ne peut plus cacher la verite et le choc pour Colman le plonge dans l'amertume.Il cherche à se venger. Il évvoque avec rage le mensonge de son père en découvrant la vie familiale à Sophie, une hyene de journaliste désireuse d'écrire un best-seller sorte de tabloid. Mais plusieurs nuits de tourment, apres une visite a la mere de Joss, Edith, Colman finit par trouver l'amour pour son père, confus dans sa rage. Pendant tout ce temps, on revois Millie, la veuve avec sa douleur abattue par le scnadale, la maison de vacances, et une foule de personnages dont les chemins se sont croisés avec Jossqui evoquant leurs souvenirs et leurs expériences a ses cote. Fait intéressant, «tous les personnages semblent accepter l'identité de Joss, ou le perçoivent comme peu importante ».

Les themes du roman

Identité
Le roman explore le thème de l'identité dans toute son intégralité. L’idee centrale de l'histoire est que Joss a été biologiquement une femme, mais a vécu sa vie comme un homme. Cela porte la question du sexe, et de l'identité à l'attention immédiate du lecteur.
Joss prend la décision de se présenter au monde comme un homme pas pour un profit personnel, ou à compliquer son identité, mais parce que, pour lui, vivre la vie d'un homme est son identité. Lui et sa femme sont à l'aise avec leur vie.
D'autre part, Colman, dont l'orientation sexuelle est simple, a lutté à la recherche de son identité à un jeune âge. Etre un enfant adopté et d'avoir un père célèbre fait Colman aspirrt à une famille normale, toute sa vie. Colman ne dispose malheureusement pas de compétences musicales de son pere et d’aucun talent en général. Il se revolte, il quitte le logement que ses parents. La connaissance que son père était vraiment une femme complique la vie de Colman, ill se perd dans des questions sans réponse. L'histoire se termine dans une lettre laissée Joss Colman qui ne répond pas à ces questions, mais parle de «père Joss”. L’important ce n’est pas quoi vous etes, mais qui vous savez etre vous-meme et comment vous le faites » Tout au long de l'histoire, les personnages, déconcerté par Joss secret doivent se réconcilier avec qui il était comme une personne indépendamment de son sexe ou de sexe. Les réalités de sa vie et son influence sur le monde, plutôt que la réalité de son corps, sont la vérité de son identité.

Il y a aussi le theme de la douleur, de l’amour, du secret, et de la musique.
Jacquie Kay a tenté d'écrire le roman qui fait penser a une composition musicale.

_________________
Bueno dans mon corps, bueno dans mes barquettes !
SI T'AS L'ÂME D'UN SÉDUCTEUR ET LE GOÛT DU FRUIT DÉFENDU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 24 Fév - 8:18

Je n'arrive plus à lire...c'est terrible. Il faudrait bien que je m'y remette un jour quand même peur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Naya
Animatrice Geek en chef
avatar

Nombre de messages : 2768
Age : 28
Localisation : Québec City
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 24 Fév - 15:15

Entre mes livres d'école beaucoup trop passionnant et mes comics book....
(Quoi que Microbiologie général, c'est quand même bien :cervointello: )

Je lis trop de comic book, c'est mon plus gros problème de vie ne ce moment... Et ça coûte cher en plus

Je ne dis pas ça pour t’entraîner dans le vice Marianne, mais c'est bien les BD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Mortimer de Terry Pratchett   Ven 24 Fév - 15:56

Mortimer de Terry Pratchett


Terry Pratchett nous emmène une fois de plus dans les folles aventures du Disque Monde. Là où la Mort est une personne (presque) comme tout le monde, où les objets ont leur propre vie, où des destins un peu fous ce croisent au détour d'aventures loufoques et pleines de rebondissements. Et puis, comme c'est du Pratchett, tout finira bien (ou presque...).
Comme tous les tomes des "Disque monde", j'ai adoré Very Happy

La Mort s'ennuie. La Mort a besoin de vacances. La Mort prendra donc un apprenti, qui une fois formé, pourra le seconder efficacement dans la lourde tâche qui est la sienne ( et que nous n'avons point besoin de nommer). L'apprenti, c'est Mortimer, jeune garçon maladroit, un peu timide et naïf. Celui-ci prend son boulot à cœur, mais le problème est bien là : il a un cœur lui, qu'il ne peut ignorer. A partir de là, les problèmes vont commencer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 24 Fév - 16:59

Figure toi que ça , j'en lis sans problème Laughing
Je m'empêche moi même d'aller faire un tour à la librairie pour ne pas dépenser bêtement mes sous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Ven 24 Fév - 17:21

L'humour est une forme de littérature comme une autre Smile Qui plus est, je trouve que c'est plutôt bien écrit comparé à d'autres romans dits plus "sérieux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesy

avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 32
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 26 Fév - 0:01

Après avoir relu pour un nième fois Superstars d'Ann Scott, j'ai enchaîné sur Mourir à 10 ans, de Claude Coudrec.
Intéressant la façon dont il traite ces histoires d'enfants en mal de vivre -et triste aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10659
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 26 Fév - 11:45

Lube adore Terry Pratchett (trop fantaisiste pour moi)

> SuperStar, c'est marrant, j'en parlait encore hier soir. C'était pas mal, je me souviens surtout de toutes ces références musicales, que l'on trouve dans "Generation Arc en Ciel" ou dans "Le trompettiste est une femme" mais problème c'est que je ne connais pas tous ces titres Razz alors au bout d'un moment, je saute les passages Laughing

_________________
Bueno dans mon corps, bueno dans mes barquettes !
SI T'AS L'ÂME D'UN SÉDUCTEUR ET LE GOÛT DU FRUIT DÉFENDU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heloise

avatar

Nombre de messages : 3075
Age : 46
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 26 Fév - 13:32

Salut !

J'avais moi-même lu le premier tome des Annales du Disque-Monde l'an passé et ça m'avait beaucoup plu. J'en parlais d'ailleurs encore à une amie hier soir.

Superstars m'avait un peu déçue quand je l'ai lu. Seul aspect vraiment positif : c'est le livre qui m'a replongée dans le rock à une époque où je l'avais vraiment délaissé pour le jazz et le classique.

J'ai également lu le tome 1 de Génération Arc-En-Ciel (j'en parlais aussi hier Wink), c'est nul. Hyper mal écrit. C'est dommage, parce que ça a un goût de Chroniques de San Francisco à Paris avec plein de lieux qu'on connaît, mais c'est juste trop mal écrit. Je ne lirai pas les suivants.

En revanche, Le Trompettiste Etait Une Femme m'a été offert par une amie et j'avais beaucoup aimé à l'époque, notamment le changement de point de vue à chaque chapitre.

Baboo, il ne faut pas sauter les pages ! A l'ère de YouTube, il faut aller écouter les morceaux. Wink

Ariane


Dernière édition par heloise le Sam 11 Aoû - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Oscar et la dame rose   Lun 27 Fév - 18:46

Oscar et la dame rose



Oscar a 10 ans. Il vit à l'hôpital et même si personne n'ose lui dire, il sait qu'il va mourir.
L'une des dames qui lui rend visite, Mamie Rose lui propose d'écrire à Dieu, pour l'aider un peu, pour qu'il se sente un peu moins seul.
12 lettres pour ses 12 derniers jours.
12 lettres drôles, émouvantes, touchantes, poétiques...
12 lettres à travers lesquelles un enfant de 10 ans, devient un homme.

On lit ce livre d'une seule traite, parce qu' Oscar n'a pas beaucoup de temps et qu'on s'attache très vite à ce petit bonhomme qui tutoie Dieu comme un pote.

J'aime beaucoup ce qu'écrit E.E.Schmitt, je ne suis donc pas du tout objective; Mais tout de même......A lire de toute urgence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heloise

avatar

Nombre de messages : 3075
Age : 46
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 27 Fév - 21:05

Salut !

Ca fait un moment que je me dis qu'il faut que je lise au moins in livre de ce type. J'en ai à la maison, promis, je le lis juste après avoir fini celui en cours !

Ariane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesy

avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 32
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 27 Fév - 21:32

Je l'ai lu et je l'avais beaucoup aimé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 27 Fév - 22:15

Moi aussi je me dis qu'il faudrait que je me penche sur ses écrits. Il a l'air intéressant et humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 27 Fév - 22:33

J'ai découvert cet auteur avec "l'évangile selon Pilate" qui m'avait vraiment beaucoup marqué. Encore aujourd'hui, il m'arrive d'y repenser.
Il arrive à aborder des sujets "sensibles" tout en finesse et avec simplcité. Je pense notamment à "La part de l'autre" qui laisse une sensation étrange (et si Hitler avait été admis à l'école des beaux arts? Que ce serait il passé?) ou encore à "L'enfant de Noé" qui parle d'une rencontre entre un enfant juif et un prêtre catholique.
Bref, j'aime beaucoup cet auteur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: KAFKA SUR LE RIVAGE   Sam 17 Mar - 12:32

KAFKA SUR LE RIVAGE



Un fugueur d'une quinzaine d'années; Un vieil homme qui sait parler aux chats; Un jeune routier qui se lie d'amitié avec un vieil homme; Une femme en deuil vivant dans le passé; Un homme plein de sagesse; Une bibliothèque; Une pierre; Une pluie de poissons; Mais surtout une prédiction qui a des airs de malédiction....
Voici le contexte de "Kafka sur le rivage".
Tout au long du roman, on oscille entre réalité, rêve, métaphore, imaginaire...le tout sur un fond de tragédie grecque, de musique classique, de philosophie....
C'est un roman complexe et simple à la fois, je ne suis pas certaine d'avoir saisis le message de l'auteur...si tant est qu'il y en est un. Je crois que le meilleur moyen d'aborder ce bouquin et de se laisser porter par les mots en s'immergeant totalement dans cette atmosphère si particulière.
J'ai beaucoup aimé Very Happy


Résumer de l'éditeur
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesy

avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 32
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Sam 24 Mar - 18:14

Alye, ça m'a donné envie de découvrir ce livre!

Pour ma part, j'ai terminé le tome 1 de Dôme, de Stephen King, depuis le temps que je voulais le lire!
Bon, j'ai été très enthousiasmée au début, puis c'est un peu tombé au fur et à mesure de la lecture, mais je ne suis pas déçue, j'aime et je veux savoir la suite!
Je suis contente, ça me réconcilie avec lui, parce que ses derniers bouquins, je n'avais pas accroché, alors que je suis une grande fan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Animatrice Geek en chef
avatar

Nombre de messages : 2768
Age : 28
Localisation : Québec City
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Hunger Games   Sam 24 Mar - 21:59

J'lis ça et en anglais en plus!! study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: La ballade de l'impossible (Haruki Murakami)   Dim 25 Mar - 15:43

La ballade de l'impossible (Haruki Murakami)


Citation :
Au cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles : " Norwegian Wood ". Instantanément, il replonge dans le souvenir d'un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur ami, Kizuki, s'est suicidé. Kizuki avait une amie, Naoko. Ils étaient amoureux. Un an après ce suicide, le narrateur retrouve Naoko. Elle est incertaine et angoissée, il l'aime ainsi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparaît...

C'est un roman plein de douceur, de tendresse, de mélancolie...où la vie, la mort, l'amitié, l'amour, la solitude, l'incompréhension et la compassion se côtoient et se décrivent avec des mots d'une justesse troublante.

C'est le deuxième roman que je lis de cet auteur et comme pour le premier, je ne trouve pas les mots pour le décrire. Cet auteur me touche beaucoup; Et si je devais me contenter d'un avis objectif (mais complètement inutile) je me contenterais de dire "Ah la la mais que c'est beau!".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 25 Mar - 15:44

Je n'ai lu que "le passager du temps" de Murakami. J'avais bien aimé...mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Alyane
Bibliothécaire officielle
avatar

Nombre de messages : 2106
Age : 41
Localisation : PARIS/RP
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Dim 25 Mar - 15:55

Si je le lis, je te dirais ce que j'en pense Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesy

avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 32
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 26 Mar - 18:47

J'ai bien envie de le lire aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 44
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Lun 26 Mar - 19:01

pouf pouf 11 ieme tome de game of thrones...

je retiens dans mes préférés :

complot à port réal : bon rythme
les noces pourpres : avec un revirement qui fait paf
la loi du régicide : un personnage qui prend dans l'envergure

bref...alors que dire, ben il y a des mauvais tomes comme "le chaos" mais en général ...ça va.. le seul truc c'est trop de personnages tuent...et à la fin , je me vois zapper des passages car overdose de ser machin et ser truc... :suspect: ...les personnages principaux sont ...très bien campé, bien cerné et bien décris...Donc on a plaisir à suivre les aléas des un et des autres...

bref me reste plus que les deux derniers en cours ! smokedevil

apres ça je vais reprendre d'autres romans sf je pense ! smiledevil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesy

avatar

Nombre de messages : 1411
Age : 32
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   Mer 28 Mar - 0:24

La science-fiction, c'est un style littéraire auquel j'ai vraiment du mal à accrocher... Tu aurais un livre à conseiller pour une première approche/réconciliation?

Je suis passée à la bibliothèque aujourd'hui, il n'y avait pas le tome 1 des Chroniques de San Francisco à la bibliothèque (mais tous les autres tome, le 1 revient le 10 avril ), du coup j'ai pris deux autres bouquins du même auteur.

J'ai lu d'une traite pratiquement Michael Tolliver est vivant, j'ai adoré le style, l'histoire, tout! Very Happy
C'est vraiment sympa, du coup j'ai vraiment hâte de lire la suite! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais que lis-tu, dis donc?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais que lis-tu, dis donc?
Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» des pâtes, des pâtes, oui mais...
» acheter palette 28 et 10 sur ebay,mais quel vendeur?
» Les dents poussent, oui mais comment?
» L'HUILE DE MAIS WESSON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confidentielles :: Culture et loisirs :: La bibliothèque de Conf-
Sauter vers: