Confidentielles forum, pour les femmes qui aiment les femmes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marguerite DURAS

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marguerite DURAS   Mer 24 Oct - 9:35

Je suis une inconditionnelle de Duras. Laughing Son style est comme une musique ou les silences se font place dans l'écriture. Ces textes vibrent d'émotions, de sensualité. affraid Ils sont matière vivante.

Bref j'adore cheers

Pour la découvrir une petit peu :

http://www.alalettre.com/duras-intro.htm


Kikou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Jeu 25 Oct - 7:09

Tiens j'aime tellement le féminin que j'ai fait une faute d'orthographe. lol!

Kikou
Revenir en haut Aller en bas
Venus

avatar

Nombre de messages : 2196
Age : 37
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Jeu 25 Oct - 7:40

D'elle, je n'ai lu que L'Amant, que j'ai beaucoup aimé.
J'ai en fait beaucoup aimé le style rédactionnel : concis, percutant, masculin un peu mais pas tout à fait.
Je m'en étais inspirée pour une nouvelle à la fac.
J'ai aussi beaucoup aimé certaines réfléxions qu'elle a faites, très profondes à mon sens , notamment sur le visage d'adulte (je ne me rappelle plus le terme exact employé par elle)... Le visage qui se fige à un âge donné et qui ne bougera plus... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Jeu 25 Oct - 14:18

Salut Vénus

En réponse à tes mots sur le visage

« Entre dix-huit ans et vingt-cinq ans, mon visage est parti dans une direction imprévue, écrit-elle encore... Ce vieillissement a été brutal. Je l'ai vu gagner mes traits un à un... Ce visage-là, nouveau, je l'ai gardé. Il a été mon visage. Il a vieilli encore, bien sûr, mais relativement moins qu'il aurait dû. J'ai un visage lacéré de rides sèches et profondes, à la peau cassée. Il ne s'est pas affaissé il a gardé les mêmes contours mais sa matière est détruite. J'ai un visage détruit... » Duras

J'ai tout lu de Duras de manière presqu'hypnotique.
Du Marin de Gibraltar à la Maladie de la mort et ses derniers écrits que de chemin parcouru par son écriture. Comme une distance d'infinies plages peumplées du cris des moettes.
"Ecrire" est peut -être un de ceux qui m'a le plus touché et parlé.


Kikou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Ven 26 Oct - 14:50

Une petite bio de Duras

Biographie de Marguerite Duras


Marguerite Donnadieu - alias Marguerite Duras - est née et a grandi en Indochine, élevée par sa mère dans une concession incultivable. Ce séjour en Asie a profondément marqué sa vie. Le spectacle quotidien de la misère, l'image de l'océan qui déferle sur la concession que sa mère possède, les paysages écrasés par la chaleur constitueront des thèmes récurrents dans son oeuvre romanesque. Le baccalauréat en poche, elle se rend à Paris, poursuit ses études et entre un temps au ministère des Colonies. Journaliste, dramaturge, scénariste, elle reçoit le grand prix du théâtre de l'Académie française en 1983 et le prix Goncourt en 1984 pour 'L' Amant', adapté par Jean-Jacques Annaud au cinéma. Son oeuvre est à rattacher au courant du 'nouveau roman'. Les textes de Marguerite Duras, concis, chargés d'ellipses et de silences, se disloquent jusqu'à l'énigme. Les écrits, les paroles sont à la fois insuffisants et superflus. Parmi ses romans, on peut citer 'Un barrage contre le Pacifique' (1950), 'Le Marin de Gibraltar' (1952), 'Moderato cantabile' (1958).
Revenir en haut Aller en bas
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10659
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Ven 26 Oct - 21:23

même la premier femme à entrer dans l'Académie française , si je ne m'abuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venus

avatar

Nombre de messages : 2196
Age : 37
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Ven 26 Oct - 21:33

Il me semble que c'est Marguerite Yourcenar , la première femme à être entrée à l'Académie Française...Et je ne crois pas que Marguerite Duras y soit entrée?Si? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10659
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Ven 26 Oct - 22:28

ah oui, oups je confonds blush


Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Sam 27 Oct - 19:56

Et oui Baboo c'est la Yourcenar qui est entrée à l'académie française. Une grande Marguerite aussi.

Bibliographie de Duras




Les Impudents Plon 1943

La Vie tranquille Gallimard 1944

Un Barrage contre le Pacifique Gallimard 1950

Le Marin de Gibraltar Gallimard 1952

Les Petits chevaux de Tarquinia Gallimard 1953

Des journées entières dans les arbres, Le Boa, Madame Dodin, Les Chantiers Gallimard 1954

Le Square Gallimard 1955

Moderato Cantabile Les Editions de Minuit 1958

Les Viaducs de la Seine et Oise Gallimard 1959

Dix heures et demi du soir en été, Gallimard 1960

L'après-midi de monsieur Andesmas Gallimard 1960

Le Ravissement de Lol V. Stein Gallimard 1964

Le Vice-Consul Gallimard 1965

L'Amante Anglaise Gallimard 1967

Détruire, dit-elle Les Editions de Minuit 1969

Abahn, Sabana, David Gallimard 1970

L'Amour Gallimard 1971

ah! Ernesto Hatlin Quist 1971

India Song Gallimard 1973

Nathalie Granger, suivi de La Femme du Gange Gallimard 1973

Les Parleuses (entretiens avec Xavière Gauthier) Les Editions de Minuit 1974

Le Camion (suivi de Entretien avec Michelle Porte) Les Editions de Minuit 1977

Les Lieux de Marguerite Duras (en collaboration avec Michelle Porte) Les Editions de Minuit 1977

Le Navire Night, suivi de Cesarée, les Mains négatives, Aurélia Steiner Mercure de France 1979

Vera Baxter ou les Plages de l'Atlantique Albatros 1980

L'Homme assis dans le couloir Les Editions de Minuit 1980

L'Eté 80 Les Editions de Minuits 1980

Les Yeux verts Cahiers du cinéma, n°312-313 1980

Agatha Les Editions de Minuit 1981

Outside Albin Michel 1981

L'Homme atlantique Les Editions de Minuit 1982

Savannah Bay Les Editions de Minuit 1982

La Maladie de la mort Les Editions de Minuit 1982

L'Amant Les Editions de Minuit 1984

La Douleur POL 1985

La Musica deuxième Gallimard 1985

La Mouette de Tchekov Gallimard 1985

Les Yeux bleus, cheveux noirs Les Editions de Minuit 1986

La Pute de la côte normande Les Editions de Minuit 1986

La Vie matérielle POL 1987

Emily L. Les Editions de Minuit 1987

La Pluie d'été POL 1990

L'Amant de la Chine du Nord Gallimard 1991

Yann Andréa Steiner POL 1992

Ecrire Gallimard 1993

C'est tout POL 1995

Romans, Cinéma, Théâtre, un parcours 1943 – 1993 (Oeuvre posthume) Gallimard - Quarto 1997



Kikou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   Sam 27 Oct - 20:06




Le ravissement de Lol V. Stein


Lola Valérie Stein


Cela aussi : Lol a rencontré Michael Richardson à dix-neuf ans pendant des vacances scolaires, un matin, au tennis. Il avait vingt-cinq ans.... Il ne faisait rien. Les parents consentirent au mariage. Lol devait être fiancée depuis six mois, le mariage devait avoir lieu à l'automne, elle était en vacances à T. Beach lorsque le grand bal de la saison eut lieu au Casino municipal.

Tatiana ne croit pas au rôle prépondérant de ce fameux bal de T. Beach dans la maladie de Lol V. Stein. (page 12)

Quand elle connut Michael Richardson et qu'elle fut témoin de la folle passion que Lol lui portait, elle en fut ébranlée mais il lui resta néanmoins encore un doute : Lol ne faisait-elle pas une fin de son coeur inachevé ? (page 13)

Voici, tout au long, mêlés, à la fois, ce faux semblant que raconte Tatiana Karl et ce que j'invente sur la nuit du Casino de T. Beach. A partir de quoi je raconterai mon histoire de Lol V. Stein. (page 14)

Scènes de bal au casino de T. Beach

L'orchestre cessa de jouer. Une danse se terminait. La piste s'était vidée lentement. Elle fut vide. (page 15)

-Elles étaient ce matin à la plage, dit le fiancé de Lol, Michael Richardson.

Il s'était arrêté, il avait regardé les nouvelles venues, puis il avait entraîné Lol vers le bar et les plantes vertes du fond de la salle. Elles avaient traversé la piste et s'étaient dirigé dans cette même direction. (page 15)

Lol, frappée d'immobilité, avait regardé s'avancer, comme lui, cette grâce abandonnée, ployante, d'oiseau mort... Qui était-elle ? On le sut plus tard : Anne-Marie Stretter. Etait-elle belle ?... Par quelle voie mystérieuse était-elle parvenue à ce qui se présentait comme un pessimisme gai, éclatant, une souriante indolence de la légèreté d'une nuance, d'une cendre ? (page 16)

Lorsque Michael Richardson se tourna vers Lol et qu'il l'invita à danser pour la dernière fois de leur vie. Tatiana Karl l'avait trouvé pâli et sous le coup d'une préoccupation subite si envahissante qu'elle sut qu'il avait bien regardé. Lui aussi. La femme qui venait d'entrer. (page 17)


Extrait du ravissement de Lol V. Stein


Kikou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marguerite DURAS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite DURAS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ste Marguerite-sur-Duclair - LECLERC
» FERON Jacques et LIMARE Marguerite
» Le maître et Marguerite
» MARGUERITE (DM)
» Saint-Jouin-Bruneval - Château de la Marguerite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confidentielles :: Culture et loisirs :: La bibliothèque de Conf-
Sauter vers: