Confidentielles forum, pour les femmes qui aiment les femmes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Virginie Despentes

Aller en bas 
AuteurMessage
heloise

heloise

Nombre de messages : 3075
Age : 46
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 3 Avr - 10:59

Salut !

En janvier, j'ai lu le dernier livre de Virginie Despentes, "Apocalypse Bébé" :



Présentation de l'éditeur

Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ?
Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se recontrer, et finissent par composer, sur ton ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.

Biographie de l'auteur

Romancière et cinéaste, Virginie Despentes est l’auteure, entre autres, de Baise-moi (1993, adapté au cinéma en coréalisation avec Coralie Trinh Thi), Les Jolies choses (1998), Teen Spirit (2002), Bye Bye Blondie (2004), et d’un récit, King Kong Théorie, tous publiés chez Grasset. Elle prépare actuellement la réalisation de son prochain film, adapté de Bye Bye Blondie, avec Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart.

http://www.amazon.fr/Apocalypse-bébé-PRIX-RENAUDOT-2010/dp/2246771714

Le livre a eu le prix Renaudot, et j'en suis bien contente. Oui, car il a reçu un prix reconnu, alors qu'il est bien lesbien, et fier de l'être. Il est très bien écrit, je trouve. Je me suis laissée portée par l'histoire, entre romance et polar. Certaines scènes sont gratinées. Franchement, j'ai beaucoup aimé. Je n'avais rien lu de Virginie Despentes, c'est désormais chose faite, et je ne le regrette pas !

Ariane-zibous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
Marianne

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Virginie Despentes   Lun 4 Avr - 19:28

Je me tatais pour Apocalypse Bébé mais là je pense que je vais le prendre pour mes vacances Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Marianne
Admin
Admin
Marianne

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 9 Mai - 15:31

Verdict : J'ai bien aimé ce roman qui méritait le prix qui lui a été décerné.

Même s'il est inégal dans l'écriture, j'ai trouvé les personnages attachants et/ ou intéressants ( à l'exception du personnage que l'on peut considérer comme principal qui est plutôt fidèle à ce que les gens pensent d'elle ... ), en tout cas, quelque chose d'inhabituel...des moments de creux quand il s'agit de présenter les personnages un peu bourgeois avides d'argents...des moments passionnants quand on parle de la Hyène ( toute caricaturale qu'elle puisse paraître ) ou de la génération facebook, des punks, des révoltés de tout bords.

J'ai été chercher aujourd'hui Bye Bye Blondie du même auteur , qui devrait être bientôt sur les écrans sous forme lesbienne avec notamment Emmanuelle Beart ... et le fameux King Kong théorie qui avait fait couler beaucoup d'encre dans les milieux féministes, pour me faire un avis perso.

J'hésite toujours à lire ses deux romans les plus connus, en tout cas ceux qui l'ont lancée...Baise moi et les chiennes savantes. Étonnamment, le trash est ce que j'aime le moins chez Despentes alors que ça a beaucoup été sa marque de fabrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
baboo
Admin
Admin
baboo

Nombre de messages : 10660
Age : 36
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 9 Mai - 17:31

pour avoir vu le film
je confirme, je n'ai aps trop aimé le côté trash...

Mais sinon Apocalypse Bébé est sur ma liste sur tes precieux conseils Marianne (puisqu'on ne peut pas compter sur les libraires de nos jours... Rolling Eyes lol)

_________________
Bueno dans mon corps, bueno dans mes barquettes !
SI T'AS L'ÂME D'UN SÉDUCTEUR ET LE GOÛT DU FRUIT DÉFENDU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

Almeria

Nombre de messages : 7617
Age : 44
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mar 10 Mai - 20:19

nan mais je vais écrire ma vie en fait.


Despentes = petite joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
Marianne

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 16 Mai - 13:29

King Kong Théorie - essai



Le féminisme vu par V.Despentes. Une sacrée claque... Je n'en avais lu / entendu que du mal jusqu'à présent et j'ai bien fait de passer outre. L'essai est punchy, plein de vérités, bien écrit ( à mon sens ). Je ne suis pas forcément en accord avec tout ce qu'elle dit ( sur la pornographie ou la prostitution par exemple ) mais quand même à 80%
Vivement conseillée pour réveiller les féministes les plus endormies. Clair, net, précis.

Extraits :

""J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. Et je commence par là pour que les choses soient claires : je ne m’excuse de rien, je ne viens pas me plaindre. Je n’échangerais ma place contre aucune autre, parce qu’être Virginie Despentes me semble être une affaire plus intéressante à mener que n’importe quelle autre affaire.

(...)

Parce que l’idéal de la femme blanche, séduisante mais pas pute, bien mariée, mais pas effacée, travaillant mais sans trop réussir, pour ne pas écraser son homme, mince mais pas névrosée par la nourriture, restant indéfiniment jeune sans se faire défigurer par les chirurgiens de l’esthétique, maman épanouie mais pas accaparée par les couches et les devoirs d’école, bonne maîtresse de maison mais pas bonniche traditionnelle, cultivée mais moins qu’un homme, cette femme blanche heureuse qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, celle à laquelle on devrait faire l’effort de ressembler, à part qu’elle a l’air de beaucoup s’emmerder pour pas grand-chose, de toutes façons je ne l’ai jamais croisée nulle part. Je crois bien qu’elle n’existe pas.
"

"Après plusieurs années de bonne, loyale et sincère investigation, j’en ai quand même déduit que : la féminité, c’est la putasserie. L’art de la servilité. On peut appeler ça séduction et en faire un machin glamour. Ca n’est un sport de haut niveau que dans très peu de cas. Massivement, c’est juste prendre l’habitude de se comporter en inférieure. Entrer dans une pièce, regarder s’il y a des hommes, vouloir leur plaire. Ne pas parler trop fort. Ne pas s’exprimer sur un ton catégorique. Ne pas s’asseoir en écartant les jambes, pour être bien assise. Ne pas s’exprimer sur un ton autoritaire. Ne pas parler d’argent. Ne pas vouloir prendre le pouvoir. Ne pas vouloir occuper un poste d’autorité. Ne pas chercher le prestige. Ne pas rire trop fort. Ne pas être soi-même trop marrante. Plaire aux hommes est un art compliqué, qui demande qu’on gomme tout ce qui relève du domaine de la puissance."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Marianne
Admin
Admin
Marianne

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 16 Mai - 19:19

Bye Bye Blondie (2004)



L'histoire

Gloria est une trentenaire "en marge" ...de tout. Moitié punkette, moitié clocharde, totalement déjantée, elle vient de voir se finir une énième relation sentimentale par la faute de ses sautes d'humeur incontrôlables et de son caractère fou. Sur la route qui la mène à son café QG où elle espère bien pouvoir demander à quelqu'un de l'héberger pour quelques nuits, elle croise Eric, un vieil amant devenu star de la télé. Eric semble enchanté par cette rencontre, Gloria voudrait bien l'envoyer mourir ailleurs...


Mon avis :

Un bon livre que j'ai lu en quelques jours ( en même temps l'est pas super épais mais bon...). Toujours le même style incisif et direct avec une belle histoire en trame de fond. Gloria est touchante et amusante ( vue de loin ), on a envie de la voir s'en sortir, vivre des trucs biens ... on se dit que c'est possible, puis non , puis oui , puis ... on ne sait jamais. Une histoire qui nous donne une fois de plus le regard mordant de l'auteure sur la société qui nous entoure, sur la nécessité de faire des compromis ( ou pas ) , sur la difficulté d'être différent...et en même temps, quelque chose de doux et de rassurant. Je le conseille vivement à celles qui aimeraient s'intéresser à Virginie Despentes en craignant ses côtés trop trash.


Extraits :

"G
loria
s'arrête net, au milieu de la route. Parfaitement dans son tort ? Elle
s'en tape. Est-ce que quelqu'un dans cette caisse a la moindre envie
d'en découdre ? C'est remonté, intact, elle est à bloc. Elle sait qu'en
plus d'être pénible, son attitude est nulle, qu'elle le prenne d'un
point de vue éthique, pragmatique ou logique, cette manie de vouloir se
cogner avec tout le monde n'engendrera rien de bon, bien au contraire :
que des emmerdes. Mais, comme souvent, le savoir ne change rien à sa
réaction. Comme d'autres gens sont dans la came, et sachant qu'ils ne
doivent pas le faire continuent un jour après l'autre, Gloria est dans
l'énervement débile. Et heure après heure, elle s'enterre."


A noter : Une adaptation ciné est actuellement en préparation, dans une version lesbienne, avec Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart dans les rôles principaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Marianne
Admin
Admin
Marianne

Nombre de messages : 12035
Age : 39
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Mer 21 Jan - 16:05



VERNON SUBUTEX Tome 1

L'histoire : Alex Bleach, chanteur rock populaire, est retrouvé mort dans sa baignoire : overdose. Mauvaise nouvelle pour ses fans, et pour Vernon, un disquaire en mode survie depuis que sa boutique "Revolver" a fermé, emportée par le "tsunami Napster". C'est Bleach qui payait son loyer. Sa mort précipite Vernon dans la précarité. Expulsé de son appartement, il se lance dans une quête de squat, et à cette fin renoue des contacts (via Facebook) avec ses anciens copains de la grande époque -rock, sexe et came- des années 90, sans savoir qu'il est recherché. Il est en possession d'une vidéo qui fait l'objet de toutes les convoitises. Un testament vidéo, enregistré par Bleach chez lui un soir de défonce…

Mon avis :
Si Despentes garde toujours une certaine hargne , on sent que son regard sur le monde a changé, évolué. Au travers de la galerie de portraits proposées par le roman, elle présente le visage multiple de la France d'aujourd'hui selon son point de vue, qu'elle tente de rendre le plus honnête possible.
A l'exception de quelques personnes bouffies de pouvoir et d'argent, on sent une réelle volonté de comprendre sans animosité, et parfois avec tendresse, ce qui anime ses personnages, qui ont tous pour point commun d'avoir été abîmés ou d'avoir lâchés des morceaux d'eux mêmes au fil du temps.
Après avoir ouvert les vannes de la violence et du sexe défouloir, celles de la révolte dans ses précédents romans ... on sent bien qu'elle est animée par une autre préoccupation ici : comprendre et transmettre ce qu'elle a compris.
Comprendre le type qui battait sa femme, comprendre celui qui glisse peu à peu dans la précarité, comprendre celle qui devient hystérique dès qu'elle attrape un mec, celle qui est amère d'avoir gâchée sa vie à cause de ses névroses , la gamine qui prend le voile pour se révolter, comprendre une vieille dépressive que tout le monde fuit , comprendre un panel de losers qui ont tous fait ce qu'ils pouvaient pour survivre et comprendre celui qui s'est laissé mourir.

Peut être que ça paraît sombre , mais je dirais plutôt "doux amer" ... on sent toujours la vie , on sent toujours les aventures, les rencontres...les moments où ça va mieux, où on écoute de la bonne musique , où on profite de la compagnie de l'un et de l'autre.

A noter qu'on retrouve le personnage de la Hyène, déjà croisé dans Apocalypse Bébé, pour marquer une continuité.

Comme toujours le style est BON , dans le sens où j'ai vraiment pris mon pied , où ça se lit tout seul et où je suis presque triste de le finir. Apocalypse bébé était plus inégal...elle a tiré le fil, a perdu un peu l'aspect pop Tarantinesque ( le sang en moins ) pour gagner en sens.

I loved it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virginie Despentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginie Despentes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renseignement (Luc et Virginie) ??
» Virginie Théron [Juliette-les années bleues]
» L'interview de Virginie Caren
» Virginie Desarnauts [Virginie]
» Sophie et Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confidentielles :: Culture et loisirs :: La bibliothèque de Conf-
Sauter vers: