Confidentielles forum, pour les femmes qui aiment les femmes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiches films "lesbiens"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Fiches films "lesbiens"    Ven 17 Sep - 17:27

J'ai vu Go Fish (un-"vieux"-film-sur-des-lesbiennes = 1994 ), personnellement j'ai pas aimé du tout, je me suis emmerdée au possible, leurs blabla on finis par m'endormir (réellement), du genre je te case avec une nana comme ça (celle là qui passait dans le coin) en version ultra communautaire (on habite ensemble on se refile nos cops ...strop cool), je passerais sur le festival des fringues affreuses qui alourdis le cliché de la butch qui sait toujours pas s'habiller (du coup je me trouve sexy là d'un coup). (besoin d'un autre clichés?)

Année de Production : 1994
Date de Sortie : 12 Janvier 1995
Réalisatrice : Rose Troche
Scénariste : Guinevere Turner, Rose Troche
Avec : V.S. Brodie (Ely), Guinevere Turner (Max West),
Nationalité : Américaine


genre : Soporiphique saphique


(ne vous y fiez pas l'affiche fait une fausse retape du film lesbien aguicheur ça se veut politique sans doute).

Bref, au final je retiendrais juste le passage théâtrale sur la lesbienne pris en flag d'avoir un amant qui du coup ne mérite plus son titre très honorable de "lesbienne" et est jetée a la vindicte communautaire /copines (scène fantasmée ? d'un rejet potentiel de la communauté?), donc histoire d'amour ? non je dirais de fesses ou deux femmes qui n'ont rien a se dire (faut le préciser) décide par (manque affectif et sexuel ?) de toute de même sortir ensemble (ollalala le suspens torride) bref en dehors de ça un ennui total, c'est tout de même a voir (comme ça pour la forme) . Quitte a faire dans le genre j'aurais préféré un documentaire. Si le but était de faire débander le mâle : opération réussit (moi aussi au passage). Peut être que d'autre on une lecture plus nuancée que la mienne, je demande à lire.



J'ai continué a plonger profond dans les films lesbiens existant j'en ai repêché des trucs dont je me rappelais même plus l'existence comme Anne Trister qui bien datant méchamment des années 80 est tout de même moins soporifique quoi que sacrément vieillit, donc pour le coup on fait "ouahhh devant l'avancé prodigieuse de la chose pour l'époque".



Année de Production : 1985
Réalisatrice : Léa Pool
Scénariste : Léa Pool, Marcel Beaulieu
Avec : Louise Marleau (Alix), Albane Guilhe (Anne), Lucie Laurier (Sarah), Guy Thauvette (Thomas) Nationalité : Canadienne

genre : Psychologie de la main gauche

Anne Trister est donc artiste peintre, du genre tourmentée...en même temps une artiste peintre qui pèterait la forme et faire des "cheese" a tout les carrefours on se demanderait ce qu'elle a fumé. Anne perd son papa et là, paf pif pouf mieux qu'une thérapie, Anne en "tuant le père", enfin papounet chéri étant décédé (adieu le pénis ? bonjour Freud ?) bref se rend compte de bien des choses, d'autant qu'en allant voir sa vieille amie canadienne (psy, encore ? ), et là paf "the revelation" effectivement sous couvert d'amitié au final Anne aimerait son amie d'une affection débordante (on se demande en quoi, ya pas trop a voir en matière de confusion mais bon c'est dans la tête docteur...puis bon année 80...), bref remise en question pour les deux, largage des mâles dans le désert (ça nous changera tiens..) et puis ben la fin ? mystère , consommé pas consommé ? ça finis curieusement ou l'autre fait coucou à l'autre via une cassette vidéo en Israël devant la tombe de papounet (et oui msn n'existait pas à l'époque ni team speak ni les web cam bref...la préhistoire...)
Ce que je retiendrais surtout c'est l'affreuse musique qui je présume s'appelle la "main gauche" en fond sonore ...Et là je dit au secours, il aurait pu nous mettre autre chose.
Bref un film a voir parce que voilà, des antiquités comme ça se respecte tout de même.


Dernière édition par Almeria le Dim 3 Oct - 15:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Treading water   Ven 17 Sep - 17:43

Dans la série on continue, ce film qui est très bien enfin pour ma part j'ai apprécié et j'ai pas grand mal a en dire. Treading water est un bon film fait avec trois fois rien et des actrices qui sont assez convaincantes sans être des top modèle.







Année de Production : 2001
Réalisatrice : Lauren Himmel
Scénariste : Lauren Himmel, Julia Hollinger
Avec : Angela Redman (Casey Olsen),
Nina Landey (Alexandra Barrett-Rosenberg)
Nationalité : Canadienne
Durée : 1h 35min.


genre : Noël pimenté

Donc on a Casey qui est pécheuse et Alex qui est éducatrice (et non assistante sociale comme le sous titrage non tue a le dire...merci.), elles s'aiment et vivent sur un bateau, jusqu'ici tout va bien.
Le souci me diriez vous est que Casey appartiens et c'est vraiment le terme a une famille très catholique du coin (pas l'air pauvre non plus au passage) et que son homosexualité reste tabou alors qu'approche les fête de noël. Casey menace de pas y participer si sa copine n'est pas invité (au moins pour le réveillon)...

Alors ambiance ambiance, une mère castratrice et culpabilisatrice, un père trop gentil pour piétiner un peu sa bonne femme, la mort du frère qui plane au dessus de cette merveilleuse famille qui sent bon sous les bras...bref on a envi de dégommer la mère (bonne actrice dans le genre), reste a savoir comment Casey va arriver enfin a dire "merde "une bonne fois à sa mère...les circonstances vont faire que les choses vont se précipiter.

Petit bémol, je pense pas qu'on gagne sa vie en pêchant trois langoustes ici et là et en retapant la coque d'un vieux bateau mais bon j'imagine qu'on ne pouvait faire mieux.
Donc petit film sympa, portrait bien senti même si il appui peut être un peu trop sur le coté famille disjonctée mais bon ...portrait positif d'un couple de femmes et installées (elles ne se droguent pas, ne sont pas psychopathes, n'ont pas de vie cachée...).


Dernière édition par Almeria le Dim 3 Oct - 15:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Julie Johnson   Ven 17 Sep - 21:13

Reprenons le plus ancien du coup, Julie Johnson, vous en aviez marre des trucs trop sympa ou les filles s'assument a fond tout ça tout ça ...
Julie Johnson est pour vous ! Bon le film a vieillit d'un bloc pourtant il n'est pas si vieux que ça...on y remarquera la prestation de Courtney Love qui passait par là.

Julie Johnson



Année de Production : 2001
Réalisateur : Bob Gosse
Scénariste : Bob Gosse, Wendy Hammond Avec : Lili Taylor (Julie Johnson), Courtney Love (Claire),

genre : Prise d'indépendance

Bon Julie femme au foyer dans une banlieue pas top, femme de flic qui plus est et mère de deux gosses...bref la vie rêvé des mâles, dont les week end se passent entre foot/bière/barbecue et ou les femmes font la cuisine et élèvent leurs progénitures.
Seulement Julie n'est pas comme les autres, elle nourris une passion pour la physique et dévore tout ce qu'elle trouve en livre et émission de télé sur le sujet...un jour coup du destin elle peut suivre des cours mais son cher et tendre s'y oppose...que cela ne tienne Julie armée d'un soudain courage vire son maris de la baraque et décide coute que coute de suivre les cours en question, problème sans emploi on ne fait pas grand chose.
Sa meilleur amie alors s'installe alors qu'elle a quitté aussi son compagnon et décide de se serrer les coudes, a force de ce serrer elles y prennent gout et commence une relation amoureuse.


Bon évidement ça ne fait pas plaisir parce qu'elles n'assument pas leur relation dans cette banlieue merdique qui leur fait bien sentir ainsi qu'aux enfants que deux femmes qui emménagent ensemble, c'est louche...Donc forcément la pression sociale est telle qu'on sait que ça finira pas chouettement mais pas non plus de façon tragique car Julie a définitivement changé, néanmoins la prestation des deux actrices est à la hauteur et ça fait plaisir de voir des actrices investis dans leur rôle. Notons le passage sur l'intimité partagé est fait de façon originale et est assez pudique, si bien que ceux qui était venu pour voir Courtney faire des folies de son corps seront pour leur frais.
Bref à voir, mais il faut vite regarder un autre film a la fin sympatoche si on ne veut pas finir neurasthénique.


Dernière édition par Almeria le Dim 3 Oct - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Red Door   Sam 18 Sep - 13:46

Changement de ton, donc Red Door, un film sympathique et simple en apparence.



Année de Production : 2005
Date de Sortie : 08 Septembre 2006
Réalisatrice : Georgia Lee
Scénariste : Georgia Lee Avec : Tzi Ma (Ed Wong), Jacqueline Kim (Samantha Wong), Elaine Kao (Julie Wong)


genre : Le zen féminin



Un père donc de trois filles décide de mettre fin a son existence, car il se sent inutile, après plusieurs essai infructueux dû a ses filles qui ont le don d'arriver au bon moment, il décide de se retirer dans un monastère.
Ces trois filles ayant elles même différents soucis, l'une se rendant compte que sa vie au papier millimétré bug sérieusement quand il s'agit de son futur mariage, une autre qui connait un coup de foudre avec une actrice en vogue, sans compter la petite dernière qui se livre une guerre avec son voisin signe si il en est d'un intérêt réciproque. Bref un joyeux bordel, où la mère tente tant bien que mal de sauver les apparences.


Donc un film agréable qui ne bouscule pas des masses, qui relate le tournant décisif dans une famille avec les prises de décisions des un et des autres. On s'arrêtera sur la rencontre entre Julie et Mia qui casse pas trois pattes a un canard mais qui ce pause comme naturelle et allant de soi, pas de prise de tête inutile...pour ma part j'aurais aimé un peu plus de punch a la mise en scène, un peu plus de répliques aussi...la "guerre" entre katie et Simon est l'élément le plus jouissif du film.
Reste un papa touchant qui se demande ce qu'il vient faire dans cette galère conduite a n'en pas douter par les femmes de la famille, donc une touche de fin qui rassure monsieur, oui il a bien sa place dans la famille...famille du bonheur vous avez dit ?

A voir un jour ou on a pas le moral (oui il pleut dehors, ou on a une migraine..)


Dernière édition par Almeria le Dim 3 Oct - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: D'un amour à l'autre   Dim 3 Oct - 8:40

D'un amour à l'autre


Résumé :
Venla et Antero sont un couple moderne, ensemble depuis longtemps, elle psychologue et lui sportif de haut niveau. Mais leur relation entre en crise quand Venla désire avoir un enfant, ce qu'Antero refuse catégoriquement. Il va même en secret jusqu'à pratiquer une vasectomie. Venla va alors tout faire pour avoir un enfant, et avec l'aide de Satu, femme médecin spécialisée dans les grossesses assistées, elle va opter pour une insémination artificielle...

Réalisateur : Aleksi Salmenpera
Acteurs : Mina Haapkyla
Genre : Drame Pays : Finlande Année : 2004 Duree : 95 min


genre : désir ton nom est partout.

Avis : Voici une comédie romantique sympathique, une femme hétéro qui veut un gosse a tout prix, son compagnon ne veux pas devenir père...bref que dire de ce film qui est a la fois simple et très compliqué, bien sure on peut juger le vilain compagnon qui fait prendre la pilule de force a notre héroïne, en même temps il a toujours été assez explicite sur le fait qu'il ne voulait pas de gosse...donc on se demande si Venla est bien psychologue ? parce qu'un homme qui ne veut pas d'enfant c'est pas forcément un caprice tout de même.
A part ça, le coup de foudre entre les deux femmes est assez original quelque part, c'est Venla qui a l'air très attirée alors que l'autre reste sur sa réserve (ou du moins c'est l'air qu'elle se donne). Bref, au final le souci n'était pas trop d'avoir ou non un gosse, ce qui touche Venla c'est le soutiens de Satu qu'elle devine a bon escient comme une preuve d'amour. Par contre si vous chercher un film lumineux c'est loupé a croire qu'en Finlande le soleil n'apparait vraiment plus du tout.

Trois choses retiens mon attention l'excellent discours d'Antero qui explique les raisons de sa non envie de paternité que je trouve assez pertinentes, secondo la situation cocasse avec le directeur du centre et pour finir le rôle du frère de Satu, une image d'homme qu'on aimerait voir plus souvent dans les films "lesbiens" a la fois témoin et entremetteur.







Prix International des Critiques au Festival International du Film de Stockholm en 2004.
Nominé aux Amanda Awards, en Norvège en 2004 dans la Catégorie Meilleur Film Nordique pour Aleksi Salmenperä.
Vainqueur aux Jussi Awards en 2005 dans la Catégorie Meilleur Scripte pour Pekko Pesonen.
Vainqueur aux Jussi Awards en 2005 dans la Catégorie Meilleur Second Rôle Féminin pour Minttu Mustakallio.
Nominé aux Jussi Award en 2005 dans la Catégorie Meilleure Actrice pour Minna Haapkylä.
Nominé aux Jussi Award en 2005 dans la Catégorie Meilleure Réalisation pour Aleksi Salmenperä.
Nominé aux Jussi Award en 2005 dans la Catégorie Meilleure Edition pour Kimmo Taavila.
Nominé aux Jussi Award en 2005 dans la Catégorie Meilleur Film.
Nominé aux Jussi Award en 2005 dans la Catégorie Meilleure Musique pour Timo Hietala.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Revoir Julie    Dim 3 Oct - 16:06






Année de Production : 1998
Date de Sortie : 1999
Réalisatrice : Jeanne Crepeau
Scénariste : Jeanne Crepeau
Avec : Dominique Leduc (Julie), Stéphanie Morgenstern (Juliet)
Nationalité : Canadienne
Genre : Comédie Dramatique
Durée : 1h 32min. Titre Original : Revoir Julie

Revoir Julie

genre : démonstration du "roman"


Revoir Julie est un merveilleux piège a première vue ce film a l'air très simplet mais c'est tout simplement une démonstration point par point de "l'amour romantique" classique, Juliet décide donc de revoir Julie, consciente ? que sa vie amoureuse est un échec au vu que la seule personne qui est restée présente dans son cœur, voir qui hante Juliet c'est Julie.
Un premier amour caché et surtout pas avoué, alors Juliet est un peu comme le paladin qui mort d'amour pour sa dame se décide (ah ben il était temps) d'aller vérifier si tout ça existe vraiment encore dans la réalité (c'est pas tout de couiner sur ce qui n'est plus).Juliet et Julie étaient des amies très proches au lycée certes, mais bon c'est un risque tout de même 20 bonnes années après de ce dire tiens...allons voir si la rose...qui aujourd'hui se risquerait d'affronter un refus ? ou une ex qui a tellement changé qu'on se demanderait ce qui nous a pris ...mais Juliet s'en fout, elle sait que c'est ça ou rien...
Alors que le film ronronne, qu'on se demande si on va pas se faire une tisane pour s'achever gentiment vers une nuit paisible...le film bascule, il n'est plus question de cendre d'un amour adolescent mais de charbons ardents (non vous attendez pas a un film x tout de même c'est un film canadien quand même enfin quoi...), si on ne tombe pas non plus de sa chaise le renversement de situation est très bien menée.
Et on a le droit a une joute verbale en Français et en Anglais ou les deux actrices se donnent la répartis avec assez de justesse théatrale , qui s'ouvre sur une déclaration d'amour une des plus originale (et en même temps pas du tout puisque c'est en fait "le discours du roman"), qui m'est été donné de voir/entendre/lire au cinéma et qui s'offre le luxe d'être une démonstration (des plus cuisante pour les cons) que l'amour se passe de savoir dans quelle langue on l'exprime, que l'amour avec un grand A n'a rien a faire du temps qui passe (ah ben c'est romantique avec un grand R aussi ) et pour finir l'amour a besoin de courage (qui a dit avec un grand C au fond de la salle ? c'est bien j'en vois qui suivent)...
C'est donc la victoire du romantisme moderne sur le romantisme tragique, si tout n'était pas gagné d'avance, la fin très positive nous soulage d'une énième mort de lesbiennes ou a supporter des lesbiennes psychopathes, sans parler des navets romantico- faussement gothique de pré-ado centenaires...merci ça change...ouf.
Faut voir le film jusqu'au bout (après le pré-générique de fin) ou Juliet nous pousse la chansonnette de façon fort sympathique mais surtout pour avoir la "note de fin", notons également que les acteurs et équipe ont acceptés d'être payés bien après la sortie du film pour permettre sa production (et c'est un fait rarissime dans le monde ou nous vivons).

A voir bien entendu.


1) Ce que j'entends par roman et donc le genre romantique, c'est à la base la trame "roméo et juliette" des amours impossibles (pour des raisons politiquo-religieuse-familiale et j'en passe des merdes de la vie)
C'est clairement évoqué dans le film a 2 reprises avec 2 exemples celle du jeune couple du village "roméo et juliette" raconté par Julie et celui de Cyrano...c'est l'opposition des deux styles entre l'amour impossible "dit" et l'amour impossible "non dit"...et c'est bien là tout l'enjeu de la joute amoureuse entre Juliet et Julie. Heureusement suivant la trame normale de l'évolution littéraire et des mœurs avec la mise en avant de l'individu, c'est encore heureux que la tragédie et amour masochiste vont pour une fois se prendre leur veste et c'est ce qui est jouissif dans ce film. (voilà c'était mes trois copecs d'analyse philosophique du jour.)









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: affinity   Lun 18 Oct - 13:22

Vous en aviez marre des histoires qui finissent bien ? vous vouliez du drame des choses bizarres ? mais que celà ne tienne !

Affinity est là pour nous faire couiner dans les chaumières! comme d'habitude les histoires de Sarah Waters sont toujours très spéciales reprenant les classiques du genre populaire à la sauce Dickens.




Genre : Bad Lesbian



résumé :
Bon l'histoire c'est une femme célibataire qui habite encore chez maman dans la période Victorienne, bon elle s'ennuie a la mort de papa et décide de faire visiteuse dans la prison du coin.
Là elle tombe petit à petit amoureuse d'une détenue...qui se déclare médium.




critique (attention spoil) : Que dire c'est une bon film sympathique, ou les actrices jouent pas trop mal et son plutôt pas trop laides ça aide vachement mine de rien(enfin la bonne ça se discute...).
Comme dans Fingersmith on retrouve l'ambiance victorienne, hyper coincé et tout et tout...si bien qu'on des héroïnes qui sont sous tranxene dès que le désir se pointe (tout le monde s'assomme a coup de brandy ou de mixture ..), sur la reconstitution rien à dire et on est vite plongé dedans, qu'on en ressort pas franchement indemne de ces amours compliqués ou se serrer la main consiste déjà a un préliminaire post coït (ok j'exagère un peu ? oh si peu.)
Donc manipulation et ambiance glauque a souhait, si vous êtes dans une phases très dépressive je vous le recommande pas.
Bon comme c'est une adaptation on peut pas en dire grand chose sur les personnages, on va dire qu'ils sont toujours pris entre la culpabilité et le désir, entre sombre manipulation et amour qui transcende tout (y compris la mort)...On ressent très bien la monté du désir entre les protagonistes a coup de "jeteregardepasmaissiquandmême" , si bien que la mayonnaise prend tout de même...si on a un gout pour les histoires alambiqués , compliqué ou on sent bien que ça va bien crash contre le mur c'est pour vous assurément.

A voir si on a le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: An exexpected Love (un amour inatendu)   Lun 25 Oct - 10:36

An exexpected Love (un amour inatendu)

Résumé :
Kate Meyer a tout pour être heureuse : une magnifique maison, deux beaux enfants et un mari aimant. Mais, cette vie ne lui suffit plus. Elle se sent de plus en plus frustrée dans son rôle de femme au foyer. Après plusieurs disputes avec Jack, son mari, elle demande le divorce et décide de reprendre sa vie en main. Elle décroche son tout premier travail comme réceptionniste dans une agence immobilière. La jeune femme se lie rapidement d'amitié avec ses collègues et sa patronne Mac qui ne lui cache pas être lesbienne.

Avis : Tout commence bien dans ce film d'abord beaucoup d'humour au passage, ça vanne gentiment, il y a de la répartie puis ça glisse progressivement dans la guimauve. Mais bon il en faut bien un peu ...alors que dire ...je vois pas trop la sensualité naissance entre les deux femmes, on a plutôt l'impression qu'elles sont gênées dans leur rôle, on comprend pas trop ce qui se passe entre les deux actrices soient le courant passe trop soit pas du tout, ça mérite un(???WTF ), enfin le scénario vire franchement à la niaiserie totale à la fin mais bon un happy end lesbien n'est pas interdit, mais a en faire trop...(oh non les hétéros y sont pas si missants quand même..wéwé..)
Le film a le mérite d'aborder de front le mariage/divorce, l'homosexualité dévoilée et non innée (oui ça arrive) et donc il existerait pas une homosexualité mais des homosexualités, ça c'est pour le bon point.
La ou l'humour aurait pu sauver la partie 2 du film on a le droit a un concentrée de réactions très attendus et Kate fait la "grosse naïve" :" oh ben mince je pensais pas que ça se passerait comme ça"...elle débarque d'où la ménagère ? une autre planète ?
Reste des seconds rôles qui auraient mérités un peu plus de place et on avait un "bon film" , au lieu de ça on finis avec un téléfilm sympatoche mais sans plus.
Le film aborde aussi la mort et la reconstruction d'un nouveau couple fait avec beaucoup de tact et de respect, mais n'est ce pas trop inhumain à force , ce coté faire des "personnes parfaites", on le sent bien le film américain canadien...


Donc a voir parce que c'est un classique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Elena Undone   Ven 3 Juin - 13:53

Bon je ne sais plus ou est mon topic de films lesbiens tant pis !

voici donc tadaa

Elena Undone[u]


Genre : la femme du pasteur is back



Histoire : Peyton revient dans la maison familiale enterrer sa mère, la femme du pasteur la connait de jadis autrefois, paf elle se rencontre, paf et bien oui l'âme soeur c'est elle, évidemmmmmment.

Bon film classique, à la trame classique, c'est pas qu'on a déjà vu la même avec certain film canadien des années 90, mais SI QUAND MEME.
Donnnnnc, la femme du pasteur si straight se retrouve aimanté à la charmante du coin, c'est le coup de foudre, regard langoureux plein de "oh wi oh wi prend moi sur la moquette", mais bon on fait lanterné un peu, beaucoup passionnément (vite un café merci).
Heureusement, la femme du pasteur numéro 458 des films lesbiens du genre (désolée j'ai oublié le prénom d'un coup), a un fils et une petite copine qui vieille au grain, sans compter le gourou du coin (mais qu'on me vire cet hystérique du film merci !) qui fait du coatching d'âme.

Donc voilà, la trame classique, une nana coincée rencontre une nana qu'il l'est vachement moins (on va la préférer artiste ou approchant du monde bohème), la nana est la fille/mère/soeur/femme du pasteur du coin, donc on rigole pas avec ça ! et forcément l'amouuuuur est le plus fort et tout finis bien, sauf pour le pasteur qui se suicide (nan je rigollleuu...).

Oui revenons cinq secondes sur le GOUROU du film, ze gourou, un gentil hein...pas le genre a violer tout le monde et se barrer avec le fric, ni à s'enfermer dans une ferme avec sa petite troupe, non le genre "ésotérique new age" qui vit dans des canapés moelleux et des tentures violettes a perte de vu...en faisant des montages des histoires d’âme sœur (il vit de ça vraiment ?), bref on a envie de noyer l'acteur et des tas de trucs pas sympa, tant que ces interruptions ou il s'adresse à nous sont hypers gonflants.
A la fin comme mimi maty, il aime tirer les gens de la merde et donne de lui même ! brave gars va.

Bref, films ou les actrices ont du charme et pas forcément des top canon de la mort qui tue (bon elles sont pas mal faut avouer).
Les scène hot sont classiques, pas de porno, quelques petites scènes un peu osé comme on voit très bien ce que le va et vient du bras de la dame veut dire, ça reste très gentillets (toujours pas de fouet ni de menotte, c'est pas romantique on a dit oh ! ), bref gentillet.
Notons le baiser de 2h (comme l'avait signalé Naketa).


Film lesbien classique, sans ultime rebondissement, pro mariage gay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 10483
Age : 35
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Sam 4 Juin - 11:28

voilà Almeria je me suis permise de fusionner ta fiche avec ton sujet sur lmes films lesbien

+1 Merci pour cet avis, encore un film dont je n'avais jamais entendu parler

(mais où vas tu trouver toutes ces infos ? lol)

_________________
Bueno dans mon corps, bueno dans mes barquettes !
SI T'AS L'ÂME D'UN SÉDUCTEUR ET LE GOÛT DU FRUIT DÉFENDU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Sam 25 Juin - 12:58

Love & Suicide





Réalisateur : Mia Salsi
Acteurs : Kamar De Los Reyes, Luis Moro, Daisy McCrackin, Bobbi Miller-Moro
Genre : Romance
Pays : Etats-Unis
Année : 2006
Duree : 98 min



Je me suis dit un film pas drôle mais militant pour le jour de la gay pride why not !
Résumé

Bon alors on a Kaye qui arrive dans un nouveau lycée elle y fait la connaissance d'Emily qui est tout de suite sous son charme.
Le lien d'amitié évolue très vite vers une passion amoureuse, malheureusement les protagonistes sont jeunes et Emily est encore très dépendante de sa famille.


Avis :
Film simple, rapide qui va l'essentiel, il s'agit d'ailleurs de parler d'une personne ayant réellement existé, ce qui donne peu de liberté je pense à dire ou faire ce qu'on veut vraiment.
Pas de cruchotte dans le film, Kaye sait parfaitement ses sentiments et ses attirances, seulement voilà sa mère est une idiote dangereuse finis.
Le film est là pour dénoncer l'intransigeance religieuse, le manque de confiance des parents dans leurs enfants etc...bref de dénoncer pourquoi les homosexuels sont encore ceux qui se suicident le plus souvent dans notre charmante socièté.
Pas excessivement mal joué ou bien joué, reste un peu de pauvreté de dialogues mais le film n'étant pas là pour ça, a voir parce qu'un des rares film qui y va pas par quatre chemins !

très facile a trouver sur les sites de streaming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 8:09

Goldfish Memory

Réalisateur : Liz GILL
Acteurs : Flora MONTGOMERY, Sean CAMPION, Jean BUTLER, Fiona GLASCOTT et Peter GAYNOR

Pays : Irlande
Année : 2003
Duree : 85 min


Résumé : Chassé croisé amoureux en irlande ou les un iront avec les autres et d'autres pas.

genre : Sacrés celtes

Avis : Bon que dire de ce film, qu'il est sympathique et tout, en tout cas il a eu bonne critique et je vais faire ma rabat joie, je dirais trop bonne.
Je m'attendais a des répliques péchus en fait, j'ai rien eu de tout ça...juste qu'il est amusant sans plus, qu'il est très "ouvert" d'esprit ce film ou chacun devient bi, hétéro, homo , c 'est un peu la foire du "qui n'en veut", bref de jolies histoires quand même de rencontre et de ruptures.
Le seul souci c'est quand on a pas une mémoire de trois secondes, on a tendance un peu à se sentir éloigner du thème du film qui consiste à dire que l'amour c'est comme le vélo on finis toujours pas retourné dessus.

A voir pour son open attitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 11:35

It's in the water


Résumé :

Dans une petite ville très coincé sur le sujet, la clinique pour personne malade du VIH devient le point de discordes, surtout quand Alex marié a un crétin du coin retombe sur une amie d'enfance dont elle tombe amoureuse et qui est infirmière dans la dite clinique...
Ne parlons pas du groupe de parole de gay repentis de l'église qui fait office de lieu de rencontre.
Une boutade devient une rumeur, ça viendrait de l'eau.


Avis :
Film un peu passé de mode, mais amusant, ou on voit la stupidité crasse en action, enfin ça se finis bien et on demandait pas plus.
Film mignon sans prétention, des moments très drôles et des hétéro totalement comment dire jetés et très névrosés au dernier degré.

A voir pour se remonter le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 11:37

@baboo ben un peu partout sur les forums ou sur google (est ton ami), chez aussi une des anciennes admi d'ici tiens d'ailleurs...(tout à fait par hasard, j'ai recoupé des donnés lol).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 14:58

Bandaged :



genre : SM light.

Je me suis dit ben pourquoi pas après tout aussi parler des films un peu qui sorte du "et elles vécurent heureuses ou se suicidèrent joyeusement", je vous rassure c'est pas pornographique pour un sous, légèrement érotique et encore...je pense que c'est plus la mise en situation du fantasme de l'infirmière qui vient jouer là, on échappe au vulgaire donc pourquoi pas.

Résumé :
Lucille vit avec papounet très autoritaire dans une grande maison. Lucille qui lit du Baudelaire en a marre de son père et décide de mutiler le visage au passage...ça tombe bien papa est chirurgien, il fait venir une infirmière un peu...spéciale.


Avis :
Je ne suis pas fan de ce genre de mise en situation vaguement fétichiste et vaguement tout ce qu'on veut, j'ai pas un gout pour la viande non plus, donc les plans sanguinolents me donne plus envie de virer végétarienne.
L’ambiguïté des gestes de l'infirmière sont assez mal fait donc on voit pas trop comment la passion pourrait naitre de ce genre de façon de faire mais bon passons encore. L'ambiance vénéneuse est bien rendu néanmoins on est pas l’abri d'un ennui certain, quand soudain la scène hot arrive enfin et là on voit de suite qu'on est pas dans film "comme d'hab" et surtout pas la seconde scène du même genre.
Âme sensible ou pas adepte du "oh oui fait moi mal" s'abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piiimvert

avatar

Nombre de messages : 518
Age : 25
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 18:05

Donc pas pour moi lol
Mais celui d'avant why not ? Un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 19:55



La surprise (c'est le titre)


Bon la surprise est un bon film, rien à dire de spécial, il y a pire dans le genre mais tout de même manque ce petit truc qui aurait fait de ce film une référence.

résumé :
Une femme de 45 ans quitte son mari après 22 ans de mariage, parce que l'habitude et le manque de passion à consumé ce couple.
Marion se réveil dans une nouvelle vie donc ou elle pensait être rangé des voitures avec sa vie de prof et son vieux pote qui fait du théâtre, mais c'était sans compter sa rencontre avec Claude antiquaire et de 10 ans au moins sa cadette.


Avis:
Très bon film ou on nous épargne deux pin up de service, ou "l'hétéro" n'est pas la plus belle des deux a première vu et pourtant c'est surement celle qui dégage le plus à l'écran.
Une charmante histoire de rencontre ou thanatos s'invite pour remettre les pendules à l'heure de l'existence, trop d'hésitation tue l'amour, est ce là un luxe qu'on peut se permettre quand on sait notre échéance irréversible.
Alors le couple peu surprendre et il y a des scènes inédites dans des films du genre, french touch incomparable ou est surprise par le déroulement des choses, des gestes trop rapides, des violences verbales...bref des choses que j'avais pas vu depuis un bail.
Reste une petite pointe de je ne sais quoi qui n'est pas mis en avant qui aurait pu faire basculer le film dans les petits chefs d’œuvre...mais a voir quand même.

(ps : stop les cours de danses, de piano, de peinture...stop les lesbiennes font aussi des boulots de merde et n'ont pas forcément des loisirs de ouf ! )


Dernière édition par Almeria le Dim 26 Juin - 21:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piiimvert

avatar

Nombre de messages : 518
Age : 25
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 20:57

Mais quel est le titre de ce film ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 21:22

Piiimvert a écrit:
Mais quel est le titre de ce film ? lol!

faut lire l'affiche ...(oalala la nouvelle génération )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kohane
Animatrice A.O.C.
Animatrice A.O.C.
avatar

Nombre de messages : 5264
Age : 44
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 21:33

Almeria a écrit:
Piiimvert a écrit:
Mais quel est le titre de ce film ? lol!

faut lire l'affiche ...(oalala la nouvelle génération )

L'affiche ne s'affiche pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Dim 26 Juin - 21:46

kohane a écrit:
Almeria a écrit:
Piiimvert a écrit:
Mais quel est le titre de ce film ? lol!

faut lire l'affiche ...(oalala la nouvelle génération )

L'affiche ne s'affiche pas....

ouin chez moi si Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12035
Age : 38
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Lun 27 Juin - 5:01

Si mes souvenirs sont bons...je l'avais trouvé super lourd ce téléfilm lorsque je l'ai vu. Trame classique de l'hétéro "oh mon dieu c'est horrible , c'est compliqué etc." alors qu'elle est divorcée avec une ado ( et la aussi dans le genre, "ado chiante" on fait pas mieux ) Rachida Brakni est très bien dans le rôle. C'est juste qu'on comprend pas trop ce qui lui prend à tomber amoureuse du boulet en fait rabbit


Dernière édition par Marianne le Lun 27 Juin - 8:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Piiimvert

avatar

Nombre de messages : 518
Age : 25
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Lun 27 Juin - 6:53

Ayé on voit bien l'affiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeria

avatar

Nombre de messages : 7617
Age : 43
Localisation : Evil Queen for ever
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Lun 27 Juin - 20:51

Marianne a écrit:
Si mes souvenirs sont bons...je l'avais trouvé super lourd ce téléfilm lorsque je l'ai vu. Trame classique de l'hétéro "oh mon dieu c'est horrible , c'est compliqué etc." alors qu'elle est divorcée avec une ado ( et la aussi dans le genre, "ado chiante" on fait pas mieux ) Rachida Brakni est très bien dans le rôle. C'est juste qu'on comprend pas trop ce qui lui prend à tomber amoureuse du boulet en fait rabbit

bha moi j'ai bien aimé le coté boulet c'était un peu rigolo bon...l'ado chiante est un classique , elle comprend rien et pour elle la vie c'est "moi je" bon voilà surement une raison pour lesquels j'aime pas à mort le film mais j'ai bien aimé : )
bha peut être le personnage tombe amoureux parce qu'il a envi de quelqu'un de mature qui se balancera pas par la fenêtre...de rassurant en qq sorte. nein ? ; )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12035
Age : 38
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    Mar 28 Juin - 7:36

J'y crois pas trop à l'histoire de la "maturité avec l'âge" perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animamea.over-blog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches films "lesbiens"    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches films "lesbiens"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» fameuses fiches d'assiduités
» BDD de films
» Fiches activités pré écriture
» offre de stage marseille indexation de films
» les 100 films qu' il faut avoir vus dans sa vie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confidentielles :: Culture et loisirs :: Culture lesbienne-
Sauter vers: