Confidentielles forum, pour les femmes qui aiment les femmes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur La Route de Jack Kerouac

Aller en bas 
AuteurMessage
Sachiko

avatar

Nombre de messages : 321
Age : 34
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Sur La Route de Jack Kerouac   Jeu 14 Mai - 13:00

Bon en fait, j'ouvre un topic.


Je viens à l'instant de terminer Sur La Route de Jack Kerouac.



Ca faisait des années que je voulais lire ce bouquin mais je le gardais comme un petit trésor, en attendant de trouver le moment idéal pour le lire. C'est le genre de bouquins, comme certains films, il y des moments particuliers dans la vie pour les apprécier, parce que ça résonne.

Ben voilà c'était le moment. Plusieurs semaines que je le savourais par petits bouts. Et là, la fin.

Pfiouh, j'en suis encore toute hallucinée, il est magistral ce bouquin. C'est une bible, carrément. J'ai eu qu'une envie quand j'ai lu la dernière ligne, c'est de prendre mon baluchon, sauter dans la bagnole et tailler la route, au hasard. Y'a pas d'histoire, faut le lire, c'est tout. Et après l'avoir lu, y'a qu'une évidence, faut vivre, faut partir. Pas d'introspections philosophiques, pas de longs discours, pas de grandes descriptions flamboyantes, c'est juste le langage des "trippes", de ce qu'on peut comprendre seulement si on le vit soi-même.

Raa la la, sans rire, j'ai ressenti la même chose que quand j'avais 8 ans et que j'ai lu Croc-Blanc et l'Appel de la Forêt, ou plus tard quand je lisais et relisais L'invitation au voyage de Baudelaire.

Je comprends que Kerouac soit considéré comme un des "prophètes" de culture beat. C'est évident. En plus y'a tout un contexte derrière, tout une époque, toute une génération. Impressionnant. Faut pas rechercher d'histoire, faut juste profiter du voyage.

Après, les premiers chapitres sont un peu longs, faut un moment pour rentrer dans le bouquin mais comme quand on démarre un voyage, comme pour la vie, y'a plusieurs étapes, plusieurs états d'esprit, de l'ennui à l'émerveillement, au calme. Ca fait écho à plein plein de trucs.

Comme Les Fleurs du Mal ou L'appel de la forêt, je pense que Sur La Route va trainer dans mon sac à dos pendant un bon bout de temps.

Planant...

Une petite citation du bouquin qui m'a particulièrement marquée :

C'est Dean Moriarty, un des personnages principaux qui parle des autres passagers à Sal (le narrateur) alors qu'il sont dans une voiture qui les a pris en stop.

"Tu n'as qu'à les reluquer un peu devant. Ils ont des soucis, ils comptent les milles, ils pensent à l'endroit où ils vont dormir cette nuit, au fric pour l'essence, au temps, ils se demandent comment ils arriveront à destination - et celà ne cessera pas jusqu'à ce qu'ils soient arrivés, tu piges. C'est qu'ils ont besoin de se tracasser, et de tromper le temps en croyant urgent ceci ou celà, ce sont tout bonnement des anxieux et des geignards, qui n'ont pas l'esprit tranquille tant qu'ils n'ont pas dégotté un soucis avéré et bien établi, et quand ils l'ont trouvé, ils prennent les expressions faciales qui collent et conviennent à la chose, ce qui est, vois-tu, le malheur, et continuellement il galope à leurs côtés et ils le savent et celà aussi les tourmente sans fin [...]." (p.296)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur La Route de Jack Kerouac
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au travail, sur la route, je suis 100% sécurité !
» Lepesqueux, la route du Rhum et les Conquérants.
» mon compagnon de route
» LA ROUTE DES CYGNES
» Sur la route des Vikings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confidentielles :: Culture et loisirs :: La bibliothèque de Conf-
Sauter vers: